Les races de Barsaive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les races de Barsaive

Message par darkman le Jeu 20 Juil - 1:28

LES ELFES

Les elfes sont souvent d’une grande beauté, renforcée par leurs oreilles pointues. Ils ont un goût prononcé pour la nature. Ils ont été touchés par la chute du cœur de leur culture, le Bois du Wyrm. Ils ressentent cette scission entre les Elfes de sang (forcés de se corrompre) et les elfes normaux (qui ont passé le Châtiment abrités dans les kaers avec les autres races). Car avant le Châtiment, le Bois rythmait la vie de tous les elfes, sous la direction de leur Reine. Mais, elle a refusé l’aide des Thérans, et le Bois a été durement touché par le Châtiment, transformé en Bois du Sang.

LES NAINS

Ils sont la race la plus nombreuse. Les nains sont petits et robustes. Ils adorent l’artisanat sous toutes ses formes et la famille est le centre autour duquel s’organise toute vie. Plus ou moins étendue, chaque famille entretient des rapports étroits entre ses membres et le nain réfléchit toujours à la fois d’un point de vue individuel et d’un point de vue communautaire. Dans les grands espaces publics du plus grand royaume de Barsaive : Throal, les nains apprécient les joutes orales et il est monnaie courante que des disputes s’organisent à l’improviste devant une large assistance qui prend part aux débats.

LES HUMAINS

Les humains forment un cas un peu à part, car ils empruntent un peu à toutes les autres races de Donneurs-de-noms. Leur flexibilité et leur ouverture d’esprit permet aux humains d’être la seule race parmi les Donneurs-de-noms à pouvoir suivre toutes les disciplines connues.

LES OBSIDIENS

Les obsidiens ont une peau à la texture de la roche. Ils vivent en communautés fraternelles auxquelles ils vouent une fidélité sans faille. Ils ne sont pas sexués et ne se « reproduisent » pas, au sens habituel. Ils prennent toujours le temps de la réflexion. Ils sont fascinés par l’incessant agitation qui pousse les autres races. Pourtant, un obsidien en colère est capable d’une vivacité et d’une brutalité rares. Un obsidien mesure parfaitement les conséquences de ses actes et ne se laisse que rarement emporter par des sentiments éphémères.

LES ORKS

Les orks sont grands et costauds, avec de canines proéminentes. Ils cherchent à profiter au maximum de leur courte existence en mettant à profit chaque instant pour vivre intensément. De fait, ils ne supportent pas de se trouver en cage et mettent la liberté au-dessus de tout. Ils sont souvent nomades, organisés en tribus. Ils élèvent de vastes troupeaux avec lesquels ils voyagent à travers Barsaive. Ils forment souvent de terribles compagnies de cavalerie, en tant qu’Ecorcheurs (des pillards) ou de compagnies mercenaires (qui travaillent au service des maisons marchandes ou des grandes cités de Barsaive).

LES SYLPHELINS

Mesurant environ 40 cm et de faible constitution, ils sont aussi pourvus d’ailes qui leur permettent de voler (virevolter serait un plus exact). Farceur, un sylphelin adorent entendre un rire cristallin se répercuter sous les frondaisons de sa forêt natale. Ils sont amateurs de découvertes et toujours prêts à entreprendre de nouvelles expériences.

LES TROLLS

Les trolls font 3 m de haut, ont des cornes et une carrure tout aussi impressionnante. La valeur la plus importante pour un troll est son honneur, qu’il est impossible d’acheter ou de corrompre. Ceux qui vivent dans les plaines, parmi les autres races, sont civilisés. Ceux des montagnes estiment que tout ce qu’ils parviennent à piller lors des raids à bord de leurs drakkars volants leur revient de droit si leur propriétaire « légitime » n’a pu en assurer la protection.

LES T’SKRANGS

Les t’skrangs sont de grands humanoïdes reptiliens pourvus d’une queue. Tels l’eau, leur élément de prédilection, les t’skrangs laissent couler leur vie entre leurs doigts pour en retirer la substance. Ils aiment le mouvement, le changement, l’exubérance et ne supportent pas de rester sur place. Ils vivent dans d’étranges villages semi-aquatiques dirigés par des matriarches.


LES DRAGONS

Les dragons forment une race de donneurs-de-noms à part. Leur puissance individuelle, tant physique que magique, va bien au-delà de celles des autres races. Ils sont généralement opposés à l’empire théran. Mais ils tirent les ficelles en coulisse, en faisant avancer leurs pions parmi les autres races de donneurs-de-noms pour servir leurs intérêts dans des plans complexes et ingénieux. Ils ne sont pas jouables par les joueurs

_________________
In dice we trust !
what doesn't kill you, gives you XP
Directeur du POC (Polyèdre Obsessionnel Compulsif)
avatar
darkman
Pourfendeur de troll
Pourfendeur de troll

Messages : 575
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 34
Localisation : regarde dans ton placard...

http://ludivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les races de Barsaive

Message par darkman le Jeu 20 Juil - 1:30

Des habitudes alimentaires selon les races


Un traité sur les habitudes alimentaires des différentes races de Donneurs-de-noms de Barsaive.

L’essai qui suit est tiré de ma seule expérience d’aventurier, ayant parcouru Barsaive parmi différents groupes hétéroclites. J’ai pu ainsi apprécier les différences de culture alimentaire entre les races, et je les expose ici brièvement, sans vouloir paraître pour autant exhaustif.
- Mahar, archiviste et scribe elfe, 1505 TH

Quelle quantité de nourriture faut-il à un obsidien pour être en bonne santé ? Combien de sylphelins peut-on enivrer avec la quantité de bière nécessaire à un nain pour glisser sous la table ? Un troll mange-t-il autant que trois nains, comme le veut le dicton throalique ? Telles sont les questions que nous aborderons dans cet article...

S’il semble évident qu’un sylphelin a besoin d’une quantité moindre de nourriture qu’un troll pour survivre, il n’est pas aussi facile de définir les différences entre un nain et un ork, par exemple. Tout d’abord, il convient de rappeler que toutes les races de Donneurs-de-noms sont de nature omnivore. Nos différences sont essentiellement culturelles, ce qui explique que certaines races affectionnent de façon privilégiée la viande, le poisson ou bien plutôt les légumes...

Si nous prenons comme moyenne la nourriture consommée par un humain adulte bien-portant, nous pouvons définir les tendances suivantes.
Du repas typique de chaque race

Pour des raisons purement techniques, il a été décidé de choisir comme référence les habitudes alimentaires des humains, ces derniers se trouvant au carrefour des différentes races de Barsaive. Les archivistes ne voudraient cependant pas laisser entendre que les habitudes alimentaires de ces derniers ont quoi que ce soit de supérieur aux autres races, et prient les aimables lecteurs de bien vouloir excuser ce postulat arbitraire. Il s’agit seulement de définir un point de comparaison pour permettre de distinguer les tendances se dégageant des mœurs vairées des différents Donneurs-de-Noms, non de définir une norme qu’il conviendrait de suivre !

Des orks

D’une manière générale, les orks préfèrent manger de la viande saignante, voire crue. Ils ne se nourrissent que de peu de fruits et de légumes, sauf lorsque la viande vient à manquer. Et de tous les produits végétaux, ils préfèreront toujours le pain ou les aliments consistants comme les racines, plutôt que les baies délicates affectionnées par les elfes.

Pour la quantité, on peut considérer qu’un ork mange un peu plus qu’un humain, mais il aura tout de même tendance à consommer deux fois plus de viande ! Le régime alimentaire des orks se distingue, comme le reste de leurs coutumes, par une tendance à l’excès. Dotés d’une forte constitution, les orks peuvent supporter les privations et survivre avec assez peu de nourriture, mais si une occasion se présente de consommer une grande quantité de vivres d’un seul coup, un ork ne cherchera jamais à résister à la tentation de s’empiffrer jusqu’à être complètement repu.

Au contraire, il est très impoli chez les clans orks de ne pas terminer une ration, aussi impressionnante soit-elle ! C’est un élément à prendre en considération pour les autres races, qui peuvent sans le vouloir manquer de restect à tout un clan, simplement parce que leur estomac n’a pas la même capacité que celui des orks à engloutir de grandes quantités de viande en un seul repas !

Les orks boivent peu d’eau et préfèrent consommer des boissons aloccolisées, là aussi avec une tendance à boire au-delà de la raison, en recherchant à s’enivrer au maximum. Leur boisson préférée est une sorte de bière très forte à l’odeur très particulière qu’ils nomment hurlg, et qui est obtenue par la fermentation de certaines racines assez courante des plaines de Barsaive. Les autres races tendent à considérer cette boisson comme infecte, mais je dois avouer, pour avoir fréquenté nombre de cavaliers orks, qu’on finit par s’y habituer et à prendre plaisir à la consommer, si l’on sait se modérer.

Des obsidiens

Les obsidiens ne mangent guère plus que les humains, et ce malgré leur grande carrure. Leur nature très particulière leur a sans doute conféré une source d’énergie suffisante pour survivre dans des conditions difficiles... à tel point qu’un obsidien en "rêverie" peut demeurer des semaines sans se nourrir. Aucune autre race de Donneurs-de-noms ne peut survivre aussi longtemps qu’un obsidien sans nourriture.

De manière générale, ils consomment essentiellement les produits de la terre : racines, légumes et fruits, en évitant de consommer la viande animale. Mais cela tient plus de considérations philosophiques que de réelles nécessités biologiques. Ils pourraient se nourrir de viande, mais ont trop de restect pour les créatures de Jaspree pour avoir envie de tuer des animaux pour l’alimentation. Les communautés obsidiennes vivent essentiellement de cueuillette, et ne pratiquent pas l’élevage. cependant, les obsidiens sont très friands de lait, fromage, et autres produits secondaires de l’élevage.

Un point important dans les habitudes alimentaires de cette race concerne la boisson. Pour un obsidien, l’eau est un bien sacré, aussi évitera-t-il toujours de la gaspiller. Cette considération distingue les représentants de cette race parmi tous les Donneurs-de-noms. Par exemple, le partage de l’eau est une grande preuve d’amitié pour un obsidien. S’en voir offrir est très apprécié par ces derniers, même venant d’une race qui n’a pas le même respect pour l’eau. A l’inverse, partager sa propre gourde est l’une des plus remarquables preuves de sympathie et de confiance que peut faire un obsidien.

Les obsidiens ne consomment habituellement pas d’alcool, bien qu’ils puissent s’y adonner pour faire plaisir à leurs compagnons, notamment pour fêter un événement particulier.

Des nains

Les nains ont des mœurs alimentaires très semblables aux humains, et consomment à peu près la même quantité de nourriture que ces derniers. Les deux races sont tellement proches, en fait, que nombre de plats "nains" ont en fait été inventés par des humains, et vice-versa.

Cependant, les nains ayant une grande aptitude à rendre tout ce qui les entoure pratique et utile, les plats nains les plus recherchés sont les rations de mines. Inventées pour facilité l’alimentation des mineurs dans les conditions souterraines, ces rations sèches ont une grande valeur nutritive pour un faible encombrement, ce qui en fait un choix valable pour la préparation de toute expédition de longue durée. Préparées à partir de racines, de graines et de légumes typiques des sous-sols, elles peuvent se conserver pendant plusieurs semaines. Le seul inconvénient réside dans le peu de qualités gustatives qu’elles procurent, certains peuples appelant même les mineurs nains des "suceurs de cailloux", par égard à la texture et à la saveur de ces rations.

Une autre différence notable dans les habitudes alimentaires des nains et des humains réside dans la boisson. Les nains préfèrent la bière, et sont passés maîtres dans l’art de la brasser, tandis que les humains ont une préférence pour le vin, et un talent plus développé pour cultiver la vigne. Les bières naines sont recherchées dans toutes les bonnes tavernes de Barsaive, et même au-delà. Certains taverniers de Vivane enfreignent régulièrement les lois de l’empire théran pour obtenir de la bière de Throal. Heureusement pour eux, leur clientèle thérane n’est pas prête à les dénoncer aux autorités, étant donné la préférence qu’ils affichent pour les bières naines !

Des elfes

Les elfes, tout comme les nains, mangent à peu près autant de nourriture que les humains. Mais à l’inverse des orks, ils préfèrent les végétaux à la viande. A la rigueur, ils apprécient la viande lorsqu’elle est bien cuite, ou encore le poisson. Mais ils sont par-dessus tout friands de pain, de fruits, de légumes et de feuilles. Ils sont d’ailleurs de très bons jardiniers, et souvent des cultivateurs talentueux. Leurs recettes se composent essentiellement de potages, plats de légumes, salades, tartes, etc.

Les elfes affectionnent particulièrement les plats raffinés utilisant des épices aux senteurs subtiles et délicates, et des mélanges de saveurs sucrées et salées. Leur cuisine est souvent très élaborée, en comparaison des standards nains et humains. Ils accompagnent fréquemment leurs repas de boissons délicieuses comme l’hydromel.

Les elfes ont élevé la cuisine au rang d’Art, et ils excellent dans celui-ci comme dans tous les autres. Leurs vins sont les plus fins et les plus recherchés de Barsaive, uniquement égalés par le keesris, le vin de baies sylphelin, qui est d’ailleurs une boisson très prisée des elfes.

Des t’skrangs

Les t’skrangs mangent des quantités de nourriture comparables aux humains ou aux nains, mais ils se nourrissent habituellement de poisson et de plats issus de cultures aquatiques.

Ils s’adaptent assez facilement aux habitudes des autres races lorsqu’ils voyagent sur la terre ferme, mais leur préférence pour le poisson est tellement grande qu’on a vu des t’skrangs, habituellement marchands avisés et très difficiles en affaires, dépenser de véritables fortunes pour une tranche de poisson séché après un long voyage en caravane...

Les très célèbres épices t’skrangs, inimitables, sont très recherchées des autres races, mais constituent avant tout la base de l’assaisonnement t’skrang. Il s’agit en fait de plantes aquatiques dont le secret de fabrication est jalousement gardé par les aropagois.

Ce sont ces épices qui permettent aux t’skrangs de rpéparer leurs fameuses rations de poisson séché, qui assurent un revenu important aux nialls de tout le fleuve Serpent. Ces préparations à base de poisson épicé constituaient la base de la nourriture des équipages des navires t’skrangs, mais elles sont devenues à la mode dans toutes les grandes cités de Barsaive, et même au-delà, dans l’empire théran.

Les boissons t’skrangs sont également très épicées, mais pas toujours alcoolisées. Il semble d’ailleurs que la consommation d’alcool soit une habitude qui aie été empruntée aux autres races, la plupart des boissons sacrées étant plutôt des sortes de jus sucrés aux saveurs amères, très étranges pour les autres Donneurs-de-noms.

Des sylphelins

Les sylphelins, comme leur petite taille le laisse penser, mangent bien moins que toutes les autres races. Mais comparativement à leur petite carrure, ce sont les plus gros mangeurs ! En effet, il n’est pas rare de voir un sylphelin avaler pas loin de la moitié de la nourriture consommée par un humain au cours d’un repas... alors qu’il ne pèse vraisemblablement pas plus d’un douzième de la masse de ce dernier ! Ce fait s’explique sans doute par l’aptitude de ces Donneurs-de-noms à voler, un mode de déplacement qui consomme beaucoup d’énergie.

Leurs goûts, en revanche, sont plus difficile à cerner, car leur nature curieuse les pousse à expérimenter tous types de mets et de boissons, du poisson t’skrang à la bière troll en passant par les plats elfes les plus élaborés. Ils partagent néanmoins avec ces derniers un goût prononcé pour les produits de la terre, notamment les produits forestiers.

Ils sont également capables de fabriquer des vins et des liqueurs exquises à partir des feuilles et des fruits des bois, produits qui sont très recherchés dans tout Barsaive, et même dans l’empire théran. Le fameux keesris, un vin de baies, est la plus célèbre des boissons sylphelines.

Des trolls

Que dire des trolls, sinon qu’ils mangent énormément. Ce n’est pas une attaque contre cette race, mais il d’un fait tout à fait réel. Ils se nourrissent de viande aussi bien que de pain ou de légumes, mais pour les autres Donneurs-de-noms, ils semblent n’être jamais rassasiés ! Ce sont de véritables gloutons qui dévorent la nourriture plus qu’ils ne la dégustent. Combien d’aubergistes ont failli trépasser à la simple vue de la quantité de nourriture disparaissant dans le gosier d’un troll de passage ?

En moyenne, on peut considérer qu’un troll mange deux fois plus qu’un humain, mais lorsqu’il a décidé de faire la fête, ou après un long voyage, un troll peut facilement manger trois ou quatre fois le repas d’un humain !

De même, les trolls boivent d’une manière qui paraît souvent irraisonnée pour les autres Donneurs-de-noms. Néanmoins, cela révèle un fait intéressant : ils sont capables de supporter l’alcool mieux que quiconque. En effet, même après avoir bu deux ou trois fois plus de bière et de vin que ses compagnons d’autres races, il n’est pas rare de voir un troll en fête continuer d’ingurgiter de pleines choppes, alors que ses amis rampent déjà sous les tables de la taverne.

Dans tous les cas, méfiez vous des aubergistes trolls, qui insisteront toujours pour vous faire boire plus que ce que vous souhaitiez. De même, je vous recommande de ne jamais vous laisser aller dans un concours de boisson avec un troll : à part quelques orks de mes amis particulièrement gigantesques, je ne connais aucun Donneur-de-noms capable de résister comme les trolls aux vapeurs des liqueurs, des bières ou des vins !

_________________
In dice we trust !
what doesn't kill you, gives you XP
Directeur du POC (Polyèdre Obsessionnel Compulsif)
avatar
darkman
Pourfendeur de troll
Pourfendeur de troll

Messages : 575
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 34
Localisation : regarde dans ton placard...

http://ludivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum