Journal de Survie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Journal de Survie

Message par Trigenn le Lun 24 Juil - 23:31

ici vous ferez des présentations des séances des parties de la campagnes

Trigenn
Aventurier
Aventurier

Messages : 85
Date d'inscription : 23/10/2015
Age : 22
Localisation : Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de Survie

Message par Sheeps le Ven 4 Aoû - 14:41

Le debut d'une aventure.

Le soleil etait a son zenith, dardant ses rayons sur le desert de sable et de pierres qui s'etendait a perte de vue. Le decors etait d'une morne platitude, rien ne venant casser la ligne d'horizon qui disparaissait au loin dans l'ondulation de l'air provoqué par la chaleur dégagée du sol.
Clignant des yeux et grognant a cause d'un mal de crane lui broyant la cervelle a coup de marteau. Jason essais de se relever de sa couche. mais son crane douloureux rencontre une surface metallique plane qui après lui avoir fait une nouvelle bosse se mit a resonner, imperturbable par la douleure de l'etre humain vivant encore en lui.
avisant une sorte de poigné Jason reussit a extirper son corp de son sarcophage futuriste. ce qu'il decouvre alors lui coupe le souffle. autour de lui gisant dans le sable d'autres capsules semblent avoir ete semés par un geant ivre au petit bonheur la chance. une locomotive en feu continue de bruler. les quatres wagons qu'elle transportait sont encore là. jason ne sait pas exactement ce qui a put provoquer un tel desastre mais entendant un cris un peut plus loin il decide de se diriger vers la capsule pour aider la personne qui y est piege. soudain dans un fracas assourdissant la porte d'une autre capsule s'envole presque de ses gonds et il voit avec soulagement l'un de ses compagnon emerger du cadavre eventré de la machine de fer. il s'agissait de marley, grognant et affamé.

[que les joueurs qui veulent decrirent leur personnage de façon RP le font entre les deux paragraphes, on essaira de faire coller les descriptions avec le reste du recit]

par un heureux hasard tous les membres du groupes etaient présents a bord du train et aucun d'entre eux ne semble etre serieusement blessé a part la petite angelique. son pere devint comme fou a la vue de son enfant ainsi blessé. grace aux soins attentionés des autres membres du groupe ils arrivent a stabiliser l'etat de la pauvre petite. reprenant leurs esprits, ils arrivent a ce souvenirs de l'enorme machine de guerre qui les a assomés et enlevés. mais avant d'avoir put reflechir plus posemment un nuage de poussiere au loin les previens de l'arrivée imminente de visiteurs.
il s'agit de representantes des vastras. un village matriarchale des environs, apprenant le passage du convois sur leur territoires elles ont decidées de venir en aide aux pauvres heres qui etaient emprisonnés dans les wagons. décidant que vous etiez redevable a leur communautée, Eliga la responssable de cette communautée oblige les compagnons a rester travailler pour la communautée en remboursemment de la dette qu'ils ont contractés envers elle.
mais tous cela ne dure pas bien longtemps, car 3 jours plus tard le village est attaqué par une veritable petite armée heteroclite de monstres mutants de touts genres.
avatar
Sheeps
Aventurier
Aventurier

Messages : 81
Date d'inscription : 09/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de Survie

Message par Sheeps le Ven 4 Aoû - 15:20

Le debut d'une aventure
2eme partie.

Arrivant a la porte du village qu'il aide a barricader le plus rapidement possible. Jason découvre alors un spectacle qui lui fera faire des cauchemards durant les prochains jours. une multitude de sangsues aussi grosses que des chiens, ondulent frenetiquement vers la palissade de bois qui semblent bien derisoire face a cette marrée de monstres.
derriere cette masse de corps grouillants et pleine de dents, il decouvre des tortues humanoides assemblées dans une caricature d'organisation militaire. la force mutante qui s'éleve en face d'eux est d'une grandeur que jason n'a auparavant jamais ete temoin.
les membres du groupes se tiennent malgré tous pret a defendre la palissade. ayant rejoint les forces de la milice pour certains ils donnent leurs conseils et se repartissent les quelques malheureuses bombes artisanales entre eux. soudain le bruit des tambours s'éleve de derriere la marée grouillante et c'est avec horreur que les assiégées comprennent que l'assault vient de debuter. "putin ! on n'aura jamais assez de balles pour tous ces monstres ! on devrait se barrer et fissa avant que ça ne degenere vraiment pour nous ! chuchota Saa Kim a ses compagnons. mais l'honneur de payer une dette a la petite societe matriarchal les pousses a rester et a affronter le danger. Quand usant d'une arme et d'une strategie inedite, les mutants arrivent a envoyer certains des leurs par dessus la palissade la jeune femme entra dans une rage meurtriere decoupant chaque adversaire qui passait a sa porté. la premiere salve de tir permis de maintenir les monstres a distances et avec les grenades et cocktails molotovs qu'ils envoyaient par dizaines dans les rangs ondulants des monstres, qui poussaient alors des cris assourdissants en succombant aux flammes et schrapnels. nos compagnons s'imaginerent que la chance etant de leur coté ils pourraient repousser cette attaque impressionnante. mais la chance est une compagne frivole qui après vous avoir sourie n'hesite pas a vous plonger une lame empoisonnée dans le dos.
après cette petite victoire les amis furent temoin de la disparition soudaine du soleil. levant les yeux c'est avec effrois qu'ils decouvrirent un nuage de fleches, certes grossieres mais neamoins meurtrieres s'elver dans les airs et commencer a fondre sur eux.
-A couvert !
fut le seul cris qui eu le temps de s'elever avant que les defenseurs ne soient frappés par les projectiles.
[ecrire un paragraphe avec les joueurs qui se sont fait blessés par les fleches]
-Putin ! Medecin ! Medecin !
-HAAAAAAAaaaaaa....
les cris et les rales s'elevaient autour de jason trop choqué par la violence d'une attaque en regle. il lui semblait que le son de tous ses cris lui provenait de loin... bien plus loin qu'il ne pouvait l'imaginer, il assistait impuissant a l'extermination d'une race par une autre. il revivait l'horreur qu'il avait déjà connu. l'image de son pere se saisissant d'une arme et les poussants vers un tunnel sa mere et lui. les cris qui avaient suivis, l'odeur du sang, de la mort qui plane autour d'eux. jetant un regard autour de lui il fut temoin de la fin du village des vastras. gisant dans leur sang, certaines encore vivante, d'autres seulement victimes des spasmes de l'agonies, cherchant du regard les restes de ses compagnons Jason sentit le desespoir le submerger en imaginant perdre encore un fois l'un des membres de sa famille. soudain, revenant a l'instant present, un cris lui remit les idées en place. reconnaissant la vois d'adam, jason se mit a courir vers celui ci.
-Adam ! On n'a plus le temps ni l'espoir de gagner ici ! Il faut qu'on parte et vite !
-pourquoi crois tu que je t'appelle comme un con depuis 10 minutes ?
avisant l'etat de son compagnon jason fait un pas en avant.
-tu es blessé ? laisse moi jeter un oeil.
-NON ! il faut partir ! et maintenant tout de suite serait une bonne idée.
-et les habitants du village ?
-la ferme ! Jason ! je vous l'avait dit depuis le debut qu'on aurait dut les abandonner depuis longtemps ces pequenauds.
courant vers un autre endroit du mur pris d'assault c'etait Saa-Kim qui venait de dire ça. le visage couvert d'un sang verdatre elle ressemblait autant a une deesse de la guerre qu'a un demon tout droit sortit des enfers.
soudain un projectile vint la frapper elle aussi l'envoyant bouler a terre dans un cris de douleur.
ce fut le declic pour jason. reprenant ses esprits il se mit a courir vers le bus pour le demarer.
il ne leur fallut pas longtemps pour ceux qui arrivaient encore a marcher seul a aider les blesse a prendre place dans le bus, acceuillant un maximum de villageois. ils allaient reussir a s'en sortir se repetait jason. puis soudain le mur s'ecroula. laissant la marée de monstres grouillants se repandre dans les rues du petit village. c'est avec une terreur sans nom que jason appuya sur l'accelerateur du vehicule, arrachant la carcasse de son immobilitée ils filerent rapidement loin de cet enfer.

avatar
Sheeps
Aventurier
Aventurier

Messages : 81
Date d'inscription : 09/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Course poursuite dans la nuit

Message par Sheeps le Mar 15 Aoû - 14:59

La nuit était silencieuse mais loin d’être calme. dans la semi pénombre un varan mutant attendait tapis, patiemment, qu'une proie inconsciente vienne se jeter dans sa gueule. Cette bette qui tirait ses origines d'avant la grande invasion était d'une taille respectable selon les nouveaux standard. Long de presque 10 mètres d'un bout a l'autre, ses membres inférieurs étaient puissamment musclés pour projeter la masse de plus de 500kg de ce monstre a des vitesses impressionnantes. Sa gueule capable de s'ouvrir dans des proportions épiques pour engloutir a peut près n'importe quelle proie quel que soit sa taille. Mais le plus dangereux dans ce monstrueux prédateur était sa capacité naturelle a suinter un poison paralysant dans sa gueule. d'une simple morsure il pouvait rendre paralyser n'importe quel adversaire ou proie trop présomptueux pour passer a sa portée. Soudain, un léger mouvement a peine perceptible mit ce monstre en alerte. Sans bouger le moindre muscle la langue du varan sortit doucement de sa gueule si meurtrière pour gouter l'air autour de lui. Alerté par la présence d'une proie proche l'animal ce mit doucement en branle. Passant d'une ombre a l'autre dans le crépuscule qui l'entourait. Soudain. Surgissant d'une cavité habillement dissimulées derrière un réseau de toiles arachnéennes un prédateur d'un autre age lui aussi se saisit en un éclair de l’énorme reptiles qui disparue en une seconde et sans un cris. La seule preuve du drame qui venait de se dérouler était le bruit des os se brisant quand il fut trainé brutalement dans la cavité un peut trop petite pour sa masse. Mais même ça, disparut rapidement dans le silence de la nuit. Lorsque le rugissement d'un moteur et l'apparition des phares du bus de notre groupe d'aventuriers vint briser le calme de la nuit l'incident était oublié depuis longtemps et c'est sans aucun intérêt que la créature tapie dans sa cavité en train de se nourrir de sa proie, regarda passer le monstre métallique roulant.


Adam inconscient de ce drame se trouvait au volant de l'engin mécanique. Il remplaçait Jason qui avait passé une grande partie de la journée a faire les petites réparations et entretiens du véhicule. Il en avait profité pour installer les roues et les renforts qu'ils avaient trouvés. Le véhicule n'avait pas fière allure, les plaques de renforts parcourant sa longueur lui donnait l'impression d'avoir été rapiécé par un mécano un peut fou. (ce qui était le cas je vous l'avoue, Jason avait passé tout le temps de ses bidouillages a ce parler a lui même et a RIM. le petit robot imperturbable quel que soit l’état mental de son maitre de chair répondait toujours avec le même silence aux nombreuses questions que lui posait Jason.
Marley quand a lui dormait comme un bienheureux, le ventre plein comme a son habitude, il avait passé une bonne partie de la journée a aider Jason avec les lourdes plaques de renforts, n’hésitant pas a faire jouer ses muscles impressionnants lorsque Kim était dans les parages. Il n'avait pas oublié comment elle l'avait embrassée la dernière fois au village des vastras.
Kim quand a elle faisait semblant de ne rien voir et de s'occuper de ses affaires mais elle devait bien l'avouer que même si c’était l'instinct qui l'avait poussée à agir de la sorte, elle ne trouvait pas désagréable de voir ainsi Marley en plein effort.
Elle assistait du mieux qu'elle pouvait Emmanuel. Celui ci avait passé tous son temps au chevet de la petite Angelique. soignant et surveillant l’état de la blessure de la petite endormie.

-c'est bon. elle est sortie de danger maintenant, elle ne présente aucun signe d'infection mais il est toujours possible que les choses changent dans les jours qui viennent mais a moins d'avoir un soucis important nous avons suffisamment d'antibiotiques pour s'occuper d'elle. avait il confié plus tôt au père de la petite.
-j'ai confiance en toi, tu me dis ce dont tu as besoin et je m'en occuperais. je ne veux pas la perdre tu comprend ?
-ne t'en fais pas. mais il nous faudra tout de même prévoir a continuer d'emmagasiner des médicaments, quand on aura finie avec elle nos réserves auront grandement diminuée et on ne sait jamais sur quoi on pourrait tomber.
-Et on va être aussi a cour d'eau, de bouffe et de munitions rapidement si on ne fait rien ! Mais ça je ne t'apprend rien hein !?
Jason entendant la conversation des deux hommes c’était rapproché d'eux.
-comment vas la bête ? demanda Adam a celui ci.
-ben j'ai pus changer la pompe et colmater une fuite dans le radiateur rien de bien grave. Heureusement en changeant les pneus j'ai trouvé une usure sur l’essieu arrière, j'ai pus nettoyer et renforcer la barre sans soucis, mais il faudra surveiller ça. Ce qu'il nous faudrait pour le bus c'est trouver une gare routière je trouverais toutes les pièces dont j'ai besoin, et j'ai bien quelques idées d'améliorations mais pour l'instant on est encore bien, juste nos réserves a nous qui m’inquiètent. on ne tiendra pas une semaine surtout avec ce gros dadais qui se goinfre comme deux !

Marley ayant finis une série de pompe la tête en bas venait de se joindre au groupe.
-ben quoi ? j'ai faim ! c'est ma nature ! d’ailleurs il est midi douze ça va bientôt être l'heure du repas ! Dit il un sourire gourmand sur le visage.
C'est en riant a gorge déployée  que les deux hommes s’éloignèrent pour trouver Saa kim qui s'occupait généralement du repas.
La journée était passée calmement. Walter blake quand a lui revivait ses souvenirs d'avant tout ça. quand il officiait encore en temps que prêtre. ce genre de journée il rassemblait sa paroisse et organisait des piques niques barbecues. Qu'il était naïf a cette époque. il avait encore la foi, mais depuis les évènements survenus il se sentait vide. Il devait bien reconnaitre que lorsque celle ci l'avait quittée elle avait laissée un vide dans son cœur, mais il devait bien se rendre aussi a l’évidence, depuis que le groupe avait repris la route ensemble ce vide semblait disparaitre. Imperturbable il avait passé une bonne partie de la journée a regarder Jason et Marley s'affairer, soudain alors que les rayons du soleil venaient frapper la carrosserie sale et cabossée du véhicule ancien une illumination le frappa aussi durement qu'un coup de poing, quand son regarde ce posait sur ses compagnons d'infortune, tous étaient en train de vaquer a leurs activités mais ils étaient tous autour du bus. Même Ivan et Michael avaient semble t il une appréhension a quitter les abords immédiats du véhicule. Celui ci trônait au milieu du petit parking qu'ils avaient trouvés tel un dieu ancien endormi ; a partir de ce moment Walter se mura dans un silence méditatif alors qu'il refaisait connaissance avec la foi qui commençait a poindre en lui.
La nuit était tombée bien vite sur le groupe qui décida de se remettre en route vers sa prochaine destination.
Adam les mains sur le volant et les yeux fixés sur la route les menant vers Rimouski, avait le plus grand mal de ne pas penser a l’état de sa fille allongée quelques rangées derrière lui. il faisait confiance a ses amis pour s'occuper au mieux d'elle mais, n'est ce pas le rôle d'un père que de s’inquiéter ? de plus avec ce que lui avait dit les autres les réserves étaient encore trop maigres.
C'est alors qu'il était occupé dans ses pensées que l'attaque commença.
Un violent coup vint percuter le bus roulant sur le coté le faisant presque quitter la route.
-HO ! merde ! mais qu'est ce que c'est que ce truc ?
Avisant dans son rétroviseur le monstre qui les prenaient en chasse Adam découvrit avec horreur qu'il s’agissait d'un ver de pierre géant ! Le monstre était long de plusieurs dizaines de mètres. sa gueule circulaire s'ouvrait sur une rangée de crocs capables de découper n'importe quoi.
Appuyant sur l’accélérateur Adam lança le bus a vive allure sur la petite route sinueuse. Filant dans l'obscurité le bus ne tarda pas a prendre de l'avance sur son poursuivant, et nos amis pensaient s'en être sortie lorsque soudain l’énorme ver mutant se mit a se contracter et soudain une boule de liquide d'un vert douteux s'envola de sa gueule immonde dans leur direction.
-Attention Adam ! il nous canarde ! cria Kim du fond du bus.
D'un brusque coup de volant Adam réussit a esquiver l’énorme projectile acide qui vient creuser dans le bitume défoncé un trou d'une belle profondeur. Avisant tous les trous déjà présent qui grêlés la route Adam compris pourquoi celle ci était si mauvaise.
La vision d'angelique dévorée par un tel monstre motiva son père qui réussit tel un champion de l'ancien temps a mener le véhicule en sécurité hors de portée de l’énorme monstre.
-Héhé ! il te faudrait un moteur V8 pour rattraper notre petit bijoux !
jubila Jason en faisant un geste obscène.
-c'est bon Adam ! on l'a...
Adam n'entendit jamais la suite de la phrase lorsque soudain ses phares firent apparaitre au milieu de la route une forme humaine de petite taille. on dirait un enfant se fit il comme réflexion. d'un coup de volant brutal il parvint a éviter l’étrange silhouette solitaire mais c'est alors que tous se renversa. Le sol se retrouva soudainement au plafond, les corps volaient dans l’habitacle et Adam perdit connaissance au deuxième rebond avec une terreur lui prenant le ventre comme jamais pour Angelique.

-Putin... mais quoi ? encore ? j'ai trop bus ?
Jason ouvrit un œil et se maudit rapidement de cette idée idiote lorsqu'une douleur lui vrilla le crane.
-vas y doucement mec.
Michael avait le visage proche de Jason et d'une main douce mais ferme le maintenait en position allongée.
quand Jason se calma il relâcha sa pression.
-qu'est ce qui c'est passé merde ? j'ai l'impression d’être une capote un lendemain de partouse dans un club échangiste.
-je ne sais pas de quoi tu parles mais on a eu un accident.

Michael informa Jason que le bus avait dut surement quitter la route et avoir fait plusieurs tonneaux avant de miraculeusement atterrir sur ses essieux sans les casser.
-Putin ! de sainte merde de dieu ! où est Adam ? que je lui explique comment je vois sa façon de conduire a ce bougre de corniaud, espèce de conducteur du dimanche il a trouvé son permis dans une décharge de mutants consanguins ou quoi ?
-je ne sais toujours pas de quoi tu parles mec mais Adam ne vas pas bien, il n'a pas encore retrouvé connaissance. Mais ce qui nous inquiète le plus le doc et moi c'est l’état d’angélique, ses points se sont rouverts et même si on a réussi a la refermer il va falloir surveiller encore plus si elle ne s'infecte pas.

la mine renfrognée Jason se releva doucement pour se mettre en position assise.
-et les autres ?
-pour la plupart on va tous bien, a part quelques bleus et une belle frayeur rien de grave heureusement.
-Rim ? réveille toi et commence a faire un tour du véhicule surveille les essieux et le réservoir s'ils ont pas morflés.

revenant a la vie au son de son maitre le petit robot quitta adroitement la pochette qui lui etait reservée a la ceinture de jason et disparut rapidement dans les profondeurs du bus.
-Marley, Kim, et Walter sont partis explorer les alentours histoire de voir s'il n'y avait pas de danger immédiats et si on pouvait récupérer des choses.
-ok. je vais les rejoindre alors, il vaut mieux qu'on reste ensembles le temps de savoir si le bus est encore capable de rouler.
avatar
Sheeps
Aventurier
Aventurier

Messages : 81
Date d'inscription : 09/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Un echange comme un autre. 1ere partie

Message par Sheeps le Mer 16 Aoû - 21:45

"-aujourd'hui j'ai bien crus que j'allais y rester Rim. je ne sais pas ce qui m'a pris, mais j'ai faillit me laisser faire, baisser les bras. pourquoi continuer a lutter ? chaque jours depuis toujours n'a ete qu'un sursis que j'ai l'impression de voler a une déité machiavélique qui s'amuse a nous faire vivre un enfer ne serais ce que pour se divertir. y'a t il un dieu dans tout ça ? M'an me disait toujours qu'il veillais sur nous et sur moi plus particulièrement, mais maintenant je crois que s'il veille sur moi ce n'est que pour mieux me faire souffrir.
-quoi ? comment ça je raconte de la merde ? surveille ton langage mon gars sinon je te transforme en grille pain.
-oui... tu as raison, les autres, je ne peux pas les abandonner."


Jason sortit du bus encore chancelant. Suivant les indications que lui avait donné Michael il se mit en route. le décor autour de lui était comme a son habitude désolé, mort et sec. Le bruit d'une dispute emportée par le vent le mit aux aguets. en avançant d'un couvert a l'autre il avait sortit son fusil et vérifia que celui ci contenait encore quelques cartouches. C'est alors que les voix reprirent leur discussion, ou plutôt leur dispute.
-Mais enfin ! je te dis que c'est moi qui porte tout !
-Rah me casse pas les couilles, si t'es pas content je te file la machine et je prend le reste !
-Tu pourrais au moins prendre une de ces trousses de soin !

Reconnaissant les voix de Walter et Marley, le jeune meccano souffla avant de se montrer.
-ben alors ? vous partez faire des courses en couple vous deux ?
-Haaaa ! Jason mon ami ! tu vas peut être pouvoir m'aider ! le prêtre ne fais que de se plaindre ! tu ne peux pas lui faire un bâillon high tech ?

prenant une mine offusquée Walter fusilla du regard son compagnon musclé.
-je te ferais remarquer que je ne fait plus partie du clergé et que pour économiser nos provisions je pourrais t'en coller une dans le cul ici et maintenant.
Jason en s'approchant du duo remarqua enfin la machine que portais Marley.
-HO ! Ben par le saint écroux ! Où avez vous trouvés cette merveille ?
arrachant presque le mécanisme des mains de Marley Jason commença a regarder la presse a rechargement.
-magnifique ! elle est quasi neuve ! dites ? où avez vous trouvé ça ?
Alors que les deux hommes allaient répondre un cris suivis d'une détonation les mis en alerte. lâchant ce qu'ils transportaient les trois hommes épaulèrent leurs armes et se dirigèrent au pas de course vers l'origine du raffut.
C'est avec horreur qu'ils découvrirent Saa-Kim a terre entourée de plusieurs monstres décharnés, l'un d'entre eux avait reussie a la plaquer au sol et elle luttait comme un démon pour réussir a éviter les griffures et morsure de son agresseur.
-Tiens bon ma belle !
Hurla Marley en chargeant les monstres groupés un katana a la main.
Dégainant son deuxième colt Walter suivit rapidement son ami tirant au hasard dans la masse attroupée autour de la jeune femme.
Arrivant enfin au contact Marley envoya son énorme pied vers le monstre qui tentait d'agresser Kim, malheureusement celui ci dans un geste d'une étonnante dextérité parvint non pas seulement a esquiver le coup qui lui était destiné mais aussi a se protéger de celui ci avec la tête de sa victime qui tomba quasiment inconsciente sous la brutalité du choc. Marley n’eut pas le temps de s'excuser déjà un autre monstre se jetait sur lui pour lui faire subir le même sort. Mais une balle de colt vient se ficher dans l’épaule de celui ci, le faisant crier de douleur et de surprise. Profitant que Kim fut inconsciente le monstre qui se tenait sur elle s’apprêtait a mordre sauvagement dans le cou exposé de sa victime lorsque son visage disparut dans une gerbe de sang et de morceaux de cervelles qui allèrent asperger les autres monstres.
-Hé ! bandes de trous du cul de rataupes ! aujourd'hui c'est méchouis de plomb ! qui veut une portion ?
armant son fusil ithaca d'un geste de bras Jason tira un deuxième coup de feu, faisant un trou béant dans le torse squelettique d'un autre monstre.
ceux ci hésitèrent en voyant déjà plusieurs de leurs congénères a terre mais Marley ne fut pas dupe un seul instant, ce qui les faisaient hésiter, ce n’était pas eux mais la faim qu'ils éprouvaient a voir le sang couler. profitant de cet instant de flottement Il attrapa Kim par le col et la traina sans ménagement pour l’éloigner des autres monstres dont certains c’étaient jetés sur les corps morts de leurs congénères.
Walter d'un tir précis fit chuter l'un des monstre qui commençait a arriver par le plafond d'un bâtiment dévasté proche tel une araignée.
-il ne faut pas rester trop longtemps dans le coin ! je ne sais pas combien ils sont !
déjà d'autres monstres arrivaient en courant vers eux.
Jason s'interposa en criant comme un possédé mais les monstres ne lui prêtèrent aucune attention et se jeterent sur eux. allongeant le bras Jason tira alors que le premier arrivait presque sur eux, la puissance du tir le renvoyant directement ad patres dans le paradis des mutants s'il existait un tel lieux.
d'une roulade il passa sous les griffes d'un autres qui disparurent fauchées par la lame aiguisée de marley.
-C'est bon ! Kim est hors de danger temps qu'on tient la ligne les mecs.
rengainant ses deux colts anciens Walter esquiva un projectile de merde lancé par les quelques monstres restés a distance raisonnable. d'un mouvement fluide il se réceptionna sur un genou sa winchester a l'épaule.
Le percuteur de l'arme émit un déclic caractéristique lorsque il vint frapper l'amorce de la cartouche 30.30 ; celle ci libéra sa balle qui quitta le canon de l'arme a une vitesse de 740 M/s le projectile meurtrier fila en ligne droite vers l'un des monstrueux décharné qui perdit alors une bonne partie de sa matière grise qui alla éclabousser le mur derrière elle.
Il ne fallut a nos héros que quelques brutales secondes pour réussir a réduire le nombre de leurs assaillants de façons suffisamment drastique pour que les rares survivants ne s'enfuissent rapidement.
Mais ils n'eurent pas le temps de souffler que déjà d'autres bruits se firent entendre de l’intérieur d'un des bâtiments alentours.
Sans réfléchir Jason piqua un sprint vers les doubles portes du bâtiments et se jeta littéralement dessus les refermant brutalement alors qu'elles commençaient a s'ouvrir.
-Essayez de trouver un truc pour blo...
avant de pouvoir terminer sa phrase, les portes furent brutalement frappées de l’autre coté par la nuée de monstres enragés. réussissant in-extremis a maintenir les portes plus ou moins fermés Jason ne réussit pas a les refermer totalement et des mains griffues le saisirent par l’entrebâillement.
-Ho ! doucement les filles ! j'ais jamais aimé avoir des groupies ! on se sent vite dépassé !
marley d'un geste précis découpa a l'aide de son katana plusieurs mains qui retenaient son pauvre compagnon qu'il voyait avec horreur commencer a disparaitre a l'interieur du bâtiment.
walter épaula sa winchester et tira dans le tas sans trop visé, malheureusement la balle ricocha sur le cadre métallique de la porte et vint se ficher dans la cuisse de Jason.
-RHAAAAAA ! mais merde ! qu'est ce tu fou le vieux ? je sais que je pus et que j'ai une sale gueule mais quand même ! vas pas commencer a me confondre !
jetant alors son arme a terre walter agrippa le jeune homme alors que celui ci venait de voir ses deux jambes happés a l’intérieur du bâtiment.
Jason ce mit alors a crier de douleur, il sentait les griffes lui labourer les chaires et des croc prélever leur tribus de viande.
Marley quand a lui tenta temps bien que mal de continuer a trancher des mains mais pour chaque mains coupée deux prenaient leur place.
Jason ne dépassait maintenant plus que des épaules et ses cris de douleur devenaient vraiment horribles, poussé par l’adrénaline Marley attrapa son ami sous les épaules et commença a tirer comme un forcené.
lorsque les cris de Jason cessèrent Walter et Marley ressentir la douleur de perdre un ami, et ce sentiment leur donna la force qui leur manquait pour réussir a le tirer enfin de cette situation. Marley continuait de lutter contre les créatures qui s'acharnaient de l'autre coté de la porte avec frénésie.
Walter avisa un tube métallique avec lequel il parvint a bloquer la porte en le glissant dans les poignées.
c'est en reculant alors essoufflés par l'effort que les deux hommes remarquèrent le dessin en peinture rouge sang sur la double porte. il s'agissait d'une main rouge. trainant leur ami jusqu'en sécurité ils retrouvèrent Kim qui avait repris connaissance.
-T'as une sale gueule.
-Je sais ! et je crois savoir a qui la faute ! répondit Kim en fusillant Marley de son seul œil encore ouvert.
-oui, je sais mais je... commença t il a bafouiller
-je sais aussi que même si j'ai un mal de crane et une sale gueule je suis encore en vie et même si tes méthodes de séduction sont plutôt tirées de la préhistoire j’apprécie que tu sois là.
avatar
Sheeps
Aventurier
Aventurier

Messages : 81
Date d'inscription : 09/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

un echange comme un autre 2eme partie.

Message par Sheeps le Jeu 17 Aoû - 3:46

tous les jours Marley avait son petit rituel. dés le réveil il commençait par une série de flexions extensions sensé maintenir son cardio ainsi que sa vélocité. ensuite il enchainé sur plusieurs séries de pompes, qu'il aimait ça ! il en faisait des claquées, des sautées, des renversées, a une main et il commençait a réfléchir comment réussir a en faire une sans. Après quelques essais plus ou moins infructueux, il se lançait ensuite dans des tractions, faisant en même temps travailler ses abdominaux. Il faisait pour terminer quelques étirements en savourant la forme de ses muscles roulant sous sa peau. quand enfin il terminait ses exercisses matinaux, il s'installait avec un sourir bea sur le visage devant une belle portion de tout ce qui pouvait lui tomber sous la main de comestible sous les quolibets de ses amis qui se plaignaient de son régime plutôt odorant.
-Ma mère me disais toujours "Marley ! Mange ! tu ne sais pas qui te mangeras a ton tour !"


Les blessures bien que nombreuses et impressionnantes qui parcouraient les jambes de jason n'etaient que superficielles pour la plupart. s'injectant une dose preventive d'antibiotique le meccano desinfecta les plaies rapidement.
-Non ! mais bordel ! KIM ! pourquoi es tu partie seule vers ces... ces... trucs !?!
-je me suis dit qu'une nouvelle fourrure m'irait bien et comme y'avait pas de magasin d'ouvert j'ai decider de me debrouiller. Non mais pour qui me prends tu ? je fouillait les alentours quand ils sont sortis de nul part. et toi alors ? sa te vas bien de t'essuyer les pompes sur ma gueule ?
-mais... je...
-écoutez il vaudrait mieux ne pas trainer dans les parages, je vous propose qu'on continue cette parade nuptiale plus loin du bâtiment.

écoutant le vieux prêtre les quatre comparses se dépêchèrent de ramasser leurs trésors et quittèrent les lieux sans demander leur reste.
Après avoir reçut des soins plus appropriés par Emmanuel et Ivan et d'avoir fait un debriefing le groupe se retrouva a l’extérieur du bus.
-les réserves sont drastiquement basses. on ne pourra tenir qu'un jour supplémentaire a ce rythme.
-on n'a pas fini de fouiller le bâtiment, on revenait déposer nos trouvailles et on pensaient Walter et moi revenir pour continuer de le fouiller il y'a l'air d'y avoir un max de choses encore.
-Rim m'a fait son rapport, suite a l'accident on a plusieurs soucis de carrosserie a régler, le parallélisme des roues et a revoir et j'ai réussi a colmater une fuite d'essence mais ce n'est que du bidouillage, sans compter qu'a ce rythme la peinture va être a refaire rapidement sinon a la première pluie on peut être sur qu'il y'aura des fuites a l’intérieur de l'habitacle. Mais ! Il peut toujours rouler.


après avoir échanger encore quelques remarques le groupe décida de se séparer de nouveau. Alors que Michael, Emmanuel et ivan restaient au bus pour surveiller angelique et adam toujours inconscient, les autres reprirent la route du premier batiment decouvert. Arrivant aux abords de celui ci Kim leva brusquement le poing intimant l'ordre de s'areter en silence a ses amis.
d'un geste du menton elle indiqua le groupe de silhouettes armés qui commençait a investir les lieux.
le blason reconnaissable des souverainistes decoré les brassards des individus, armés de fusil automatiques, ainsi que d'un petit arsenal ils commençaient clairement a s'approprier l'endroit.
-et merde que fait on ?
-mais ? Kim ! reviens !

sous les yeux horrifiés des trois hommes la jeune femme venait de quitter le couvert pour s'avancer vers la sentinelle la plus proche.
-mais enfin ? mais que fait elle ? chuchota walter
-mais qu'est ce que tu crois que j'en sais quelque chose moi ?
-restez là couvrez nous, je vais essayer de m'approcher discrètement, elle fait une bonne diversion.

et sans un mot, sans un bruit Jason disparus.
-ho merde ! jura Walter voyant la jeune femme sortir une lame cachée dans sa manche.
-elle va faire une connerie et ce faire tuer !
oubliant toute prudence le vieux prêtre sortit aussitôt de sa cachette pour se diriger vers le couple qui commençait a échanger des paroles violentes, l'homme ayant découvert l'arme blanche de kim.
-Ha ! tu es là ! excusez nous monsieur, ma nièce est du genre lunatique, j’espère qu'elle ne vous importune pas trop ?
-qui êtes vous ? déclinez votre identité !
-ho ! inutile de vous montrer aussi impolis jeune homme, je suis le père Walter.
-prêtre ? vous ne ressemblez pas a un prêtre.
-que voulez vous mon fils, les temps changent mais nous devons malgré tout continuer de surmonter les épreuves envoyées par notre seigneur pour tester notre foi.

l'homme sembla se détendre.
-qu'est ce que vous faites dans le coin mon père ? et combien êtes vous ?
-il n'y a que ma nièce, moi et quelques membres de ma paroisse mais ils sont inoffensifs je vous l'assure, on campe un peut plus loin. nous allions reprendre notre pèlerinage d’ailleurs aussi...
-attendez, vous avez peut être des biens a échanger ? je vois que vous avez l'air de quelqu'un paré a tout pour un homme d’église.

désignant les deux colts que portait Walter a la ceinture la jeune sentinelle avait comme une étincelle de convoitise dans le regard.
-sachez qu'ils ne sont pas échangeables, de nos jours un homme doit pouvoir défendre sa vie.
-mais votre dieu n'est pas là pour ça justement ?
railla le jeune homme.
-le seigneur a dit je cite "aide toi toi même et dieu t'aideras !" aussi je défend ma vie, et lui aussi.
-bon... peut être alors que...

jetant un regard concupiscent a Kim, la sentinelle avait une lueur lubrique dans le regard.
-Vous n'y pensez pas tout de même ! s'offusqua Walter
Kim aperçut alors Jason portant une caisse de munition, et la jeune sentinelle commençais déjà a se retourner.
Repoussant les bras du vieux prêtre, Kim s'avança vers l'homme.
-je suis capable de me débrouiller seule, de quoi parlons nous exactement ?
-d'un service a rendre a douze pauvres soldats souverainistes.

se mettant alors a négocier la jeune sentinelle n'aperçut pas Jason se déplacer d'ombre en ombre pour pénétrer dans une autre pièce.
Après moult négociations ils trouvèrent un terrain d'entente. Ainsi Kim suivit la sentinelle dans un endroit plus discret alors que celui ci prévenait ses compagnons avec sa radio.
Walter se retrouva soudainement seul, remarquant que même Marley avait disparue.
Soudain dans un rugissement de tous les diables un éclair sortit d'un garage. Walter eu juste le temps d'apercevoir une forme musclée montée sur une moto s'enfuir au loin.
"le salop ! il n'a pas osé !"
une mains se posa soudainement sur l’épaule du vieux prêtre qui faillit crier de surprise.
-ho ! papy ! ce n'est que moi. chuchota Jason.
-j'ai pus leur piquer une caisse de munition.
-c'est tout ? t'es partis tout ce temps pour ça ?

un sourire carnassier illumina le visage de Jason.
-j'en ai profité pour empoisonner leur réserve d'eau. d'ici 24h ils seront soit mort, soient malades. et on aura plus qu'a ce servir.
avatar
Sheeps
Aventurier
Aventurier

Messages : 81
Date d'inscription : 09/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de Survie

Message par Sheeps le Jeu 17 Aoû - 12:35

[HRP] j'aimerais savoir si d'autres personnes veulent participer au récit ? et si le jeux des couleurs vous plais parce que bon ça peut vite devenir relous de changer les couleurs, alors si ça plait pas dite le moi.
Pour ceux qui veulent participer au récit je vous propose de m'envoyer par MP vos propres idées ! voir, vous pouvez vous aussi écrire les comptes rendues des parties prévenez moi juste avant que nous ne soyons pas 3 a écrire la même histoire chacun dans notre coin.
avatar
Sheeps
Aventurier
Aventurier

Messages : 81
Date d'inscription : 09/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

une journée pas comme les autres 1ere partie

Message par Sheeps le Ven 18 Aoû - 13:17

Le soleil se levait doucement sur les terres dévastées du canada. Le petit groupe d'aventurier commençais a sortir du bus qui leur servait d'abri en faisant des étirements pour chasser la raideur de leurs membres endoloris.
-Ho Jason ! quand est ce que tu nous installe un coin un peut plus confortable pour dormir ?
-quand on aura trouvés ce qu'il faut pour ça ma belle.

renfrognée Kim partit satisfaire une envie pressente. c'est a cet instant qu'apparue une silhouette sortant de l'ombre tel un être immatériel. elle ne faisait aucun bruit et chacun de ses mouvements étaient d'une grâce féline. Elle tenait a la main deux Kukri qu'elle tenait de manière non agressive.
Épaulant son fusil le grand et large Michael Barrick mis en joue la jeune femme.
-Halte ! ne bougez plus !
-Je n'ai aucune intentions agressives, je me nomme Virn, et cela fait maintenant plusieurs jours que je vous suis, j'ai pus remarquer que vous n’étiez pas des monstres ni totalement désorganisés aussi j'aimerais rejoindre votre groupe.

Adam s’étant réveillé de son inconscience arriva au pas de course vers la jeune inconnue et la mis en joue lui aussi.
-Quoi ? cela fait plusieurs jours que tu nous suis ? je n'aimes pas ça mais alors pas du tout !
-allons allons on ce calme ! veuillez s'il vous plait déposer vos armes a terre et vous reculer.
intervint Jason désireux de désarmer une situation explosive.
-qu'est ce tu fou Jason ? elle pourrait être dangereuse, en plus elle avoue qu'elle nous surveille depuis plusieurs jours maintenant je ne lui fait pas confiance.
-he bien si ce qu'elle dit est vraie alors personne ici n'a pus remarquer sa présence. De plus je ne sais pas pourquoi mais je sent qu'on peut si ce n'est lui faire confiance au moins lui laisser une chance.

s'avançant délibérément vers la jeune femme Jason tendit sa paluche sale.
-Moi c'est Jason, le nerveux c'est Adam, ne lui en veux pas mais nous sommes toujours suspicieux avec les surprises comme celle ci.
-je comprend dit elle ses yeux cherchant un échappatoire si les choses tournaient mal pour elle. Jason perçut les intentions de la jeune femme et d'un geste intima aux autres de baisser leurs armes tout en ramassant les deux kukri.
-sacrées lames que tu as là. qui es tu ?
-je me nomme Virn saroph.
-oui, ça tu l'as déjà dit, mais que fais tu ici ? qui es tu ?
-le reste de mon identité n'a que peut d'importance, et si je suis ici c'est parce que il fallait bien être a un endroit, et ici ou ailleurs...
dit elle en haussant les épaules.
s'avançant alors d'un pas Walter intervint de sa vois claire.
-si tu dis que cela fait plusieurs jours que tu nous observes c'est que tu sais être discrète ?
-disons que je me débrouille plutôt bien pourquoi ?
-nous aimerions que tu fasses une mission de reconnaissance pour nous.
-ha. les souverainistes de la base d'à coté ?
-que ?

levant une main pour l'interrompre Virn se mit a sourire.
-je vous l'ai dit, cela fait plusieurs jours que je vous suis et vous observe, je voulais être sur de tomber sur des gens qui partagent mes valeurs, j'accepte de relever le défis.
accompagnée de Michael et Walter la jeune femme partie en direction de la base. récupérant ses armes au moment de pénétrer dans la base elle se retourna vers le prêtre.
-merci de me laisser une chance de vous convaincre.
-de rien. moi c'est Walter.

avec un sourire en coin Virn accepta la main tendue. et sans un bruit sans un mot elle disparut en direction du bâtiment qui semblait inhabité.
a peine avait elle fait quelques pas qu'elle disparue de la vue des deux hommes impressionnés par une telle discrétion.
Quand elle revint quelques minutes plus tard elle était en train d'essuyer le sang sur la lame de l'une de ses armes.
-des soucis ?
-non, il semblerait que le travail était fait en gros, mais ce n’était vraiment pas très propre.

prenant un air peiné Walter ne dit mot.
c'est dans un silence lourd que les trois personnes revinrent annoncer la nouvelle aux autres.
il ne fallut pas longtemps pour que le groupe emmena ce qu'il restait du bus dans le garage de la base militaire.
Jason sauta heureux du véhicule en admirant tous le matériel qui l'entourait, soudain apercevant le corps de l''homme avec qui Walter avait négocié il eut un haut le cœur.
le visage du jeune homme était défiguré par la douleur qu'il avait ressentit en mourant. une bave épaisse et laiteuse lui sortant de la bouche et des narines maculait ses vêtements.
-Mais ? qu'avez vous fait ! qu'avez vous fait !
s’écria Adam découvrant les corps gisant a différents endroits.
Marley expliqua ce qu'avait fait Jason. Sans un mot Adam se dirigea vers son compagnon et lui colla son poing dans la figure.
-Mais enfin ! qu'est ce qui t'a pris ? on est humain ! la survie oui mais pas a ce prix ! si on oublie notre humanité alors on ne vaut pas mieux que les monstres qui parcourent le monde !
soudain il se tut en apercevant le regard hanté de Jason et lui tendit la main pour le relever.
-n'oublions pas notre humanité Jason.
sans un mot Jason repoussa la main tendue par son ami et se releva pour disparaitre sous le bus une clef a la main.
Rim qui avait assisté a la scène regarda les deux hommes et vint trottiner vers son maitre pour l'aider a commencer les réparations.
se repartissant les rôles, le groupe commença a fouiller les lieux. Adam malgré son dégout, avec l'aide de kim et max commença a fouiller les corps des hommes étendues au sol. récupérant leurs rations ainsi que les plaques d’identités qu'ils semblaient tous porter autour du cou. chacun possédait aussi une arme automatique en bonne état.
la fouille des lieux fut des plus heureuse pour le groupe.
récuperant un systeme radio moyenne portée ainsi qu'un jeu de talke wlake, ils decouvrirent aussi un engin de mort qui les fit fremir.
-ça, mes amis, c'est un jolie petit bijoux ! il me semble que c'est un GAU-12 equalizer. c'est une arme utilisée par les "hammer lok" je crois. la attention je vous parle de 5 tubes rotatifs qui peuvent faire pleuvoir environ 4200 balles a la minutes en plein régime. elle fut utilisé dans les combats aeriens contre les envahisseurs a l'epoque. Avec ça mes amis... on sera les rois de la route !
-on aura beau etre les rois de la route si nous ne trouvons pas de l'eau rapidement on ne sera souverains que pour un jour.
intervint alors Adam.
-Il existe une oasis a quelques kilomètres d'ici dans la foret. je suis passée devant en venant dans le coin.
-ha ! ben voila ! nos soucis ce résolvent ! s’écria Marley.
-oui, ben j'aimerais quand même faire quelques réparations sur le bus avant qu'on ne prenne la route pour cette oasis.
-alors dépêche toi, j'aimerais qu'on soit rentrés avant la fin de la journée.
-et pour eux ? intervint Barrick en pointant du doigt les corps étendues au sol.
-j'ai récupéré leur plaques ID qu'ils avaient autour du cou, nous pourrions peut être les enterrer ?
-ouais ben c'est toi qui creuse alors !
-bon, on a qu'a les incinérer alors ?
-et gâcher du bon carburant ?
-écoutez, les mutants sont apparues dés que nous n'avons plus réussis a savoir quoi faire des corps de nos morts alors il faut qu'on s'en débarrasse sinon ils vont faire rappliquer tous les charognards des environs.
-voila, vous n'avez qu'a faire ça pendant que je m'occupe de redresser la carrosserie du bus.

c'est ainsi que le groupe occupa une bonne partie de la matinée.
Jason etait affairé avec Rim a remettre le bus en état. Des perles de sueures roulaient sur la peau sale du jeune meccano. attrapant une ventouse de carrosier et un maillet il etait en train de s'occuper de l'arriere du bus. Ses coups répétitifs faisaient chanter la structure métallique abimée du véhicule, les vibrassions se propageant d'un bout a l'autre de la carlingue ; celles ci commencèrent alors a faire tressauter une des vis maintenant une plaque de renfort, celle ci ce désolidarisa du reste et vint rouler le long du capot ouvert du bus. selon un angle totalement incertain elle arriva après plusieurs soubresauts a venir se ficher dans une anfractuosité du moteur. pendant ce temps, alors que les autres continuaient a vaquer a leurs activités un violent coup de vent détacha la barre métallique qui maintenait le capot ouvert qui alla claquer violemment en se refermant contre la petite vis, une étincelle apparue alors dans l'air chargé en vapeur de produits inflammables, c'est alors que dans un boum retentissant le capot vola dans les airs faisant sursauter tout le monde. Jasons était abasourdie de voir alors des flammes surgies de nulle part commencer a s'élever du moteur.
-Mais que...
-Putin Jason t'as foutue quoi ?
-mais je... rien !

Après s’être remis de sa stupeur, Jason attrapa une bâche renforcée a portée de main et la jeta sur le départ de flammes pour tenter de l’éteindre. dans sa précipitation il ne fit pas attention au petit symbole qui décorait l'un des coin du tissus. a peine la bâche avait elle touchée les flammes que le feux se propagea, se transformant soudainement en véritable brasier. une fumée d'un noir poisseux avec des relents d'huiles de moteur s’éleva pour envahir le garage.
il fallut aux membres du groupe plusieurs minutes qui semblèrent durer des heures pour réussir a éteindre l'incendie.
-Bon... la bonne nouvelle c'est que justement je commençais a vouloir changer le moteur, mais je ne pensais pas le changer aujourd'hui...
-ce n'est pas réparable ?
-Tu te moque de moi ? Le carter et le radiateur viennent de fusionner, les pistons ont fondues aussi, heureusement le réservoir et la pompe a essence ne sont pas touchés, la boite a vitesse est récupérable mais vraiment ce n'est pas jolie. non, je suis désolé mais il va falloir que je change le moteur. après on a de la chance, on est exactement au bon endroit pour faire ce genre de réparations.
avatar
Sheeps
Aventurier
Aventurier

Messages : 81
Date d'inscription : 09/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Quand le leviathan rencontre le Kraken

Message par Sheeps le Sam 19 Aoû - 20:09

Alors que la journée arrivait a son terme Jason recula enfin pour admirer son travail. Il restait bien encore quelques bosses, l’essieu arrière avait encore son problème de parallélisme, et les essuies glaces devaient toujours être changés mais sinon il avait fini !
-Alors Rim ? c'est qui le meccano le plus génial de la fin du monde ?
-celui qui a réussi a foutre le feu au moteur en s'occupant d'une autre pièce du véhicule peut être ?

le nargua Adam. Mais il devait bien le reconnaitre, Jason avait bien bossé pour rattraper le coup. Trônant sur le toit du bus, accessible par l'habitacle, il avait installé le minigun ainsi que des pièces de renforts autour de celui ci.
-avec ça mon ptit Rim le prochain vers de pierre qu'on rencontre va déguster mon plat favoris ! Plomb surchauffé sur son lit de douilles calcinée... Hahahahaha !
-bon, t'a fini de faire une scène ? on peut y aller ?
-groumpf ! ouais c'est bon.


après avoir roulé quelques minutes le bus arriva enfin a l’orée de la foret. derrière la frondaison des arbres, l’obscurité était des plus calme, aucun bruit ne venait déranger le silence qui régnait entre les troncs des arbres mourants.
-bon, on va devoir continuer a pied, l'oasis est dans cette direction a environ 10 minutes de marches.
Indiqua la jeune femme russe d'un doigt.
-ok, on se sépare alors, Ivan, Kim, vous restez avec Angelique et surveillez le bus. restez en contact avec nous grâce a la radio, nous emportons les talky walky, réglez vous sur le canal 1.
avant de partir le groupe vérifia ses armes, Jason et Adam s’encombrèrent de sac contenant les bouteilles vides utilises ces deux derniers jours.
-on devrait commencer a envisager a installer une cuve de réserve d'eau. toutes ces bouteilles c'est pas vraiment pratique, et j'ai l'impression que mon bébé devient une décharge quand elles sont vides.
-hé ! je te rappelle que "ton bébé" c'est mon bus.
-taisez vous tout les deux le léviathan n'est a personne.

regardant le prêtre avec un drôle d'air les deux hommes haussèrent les épaules et se mirent en route en suivant le reste du groupe.
Virn a l'aide de ses kukris ouvrait un passage parmi la vegetation, alors que celle ci vue de l’extérieur de la foret semblait être morte ou mourante, une fois que l'on pénétrait a l’intérieur de la foret on pouvait alors se rendre compte que la réalité était bien différente. des lianes commencèrent a apparaitre au fur et a mesure de leur progression, des fougères commencèrent aussi a apparaitre pour rapidement former une broussaille de feuilles coupantes.
plus d'une fois l'un des membres du groupe eu comme l'impression de voir du mouvement en lisière de son champ de vision, mais a chaque fois il n'y avait rien.
Après avoir crapahuter un moment ils arrivèrent enfin a une clairière qui abritait en son sein ce qui ressemblait a un petit lac tranquille. c’était comme dans les anciens récits que lui racontait sa mère, Jason avait presque l'impression que la fée du lac sortirait de cette eau si limpide pour les adouber chevaliers.
-ho ! Jason ! tu dors ? allez ramène ton cul faut remplir les bouteilles.
-ouais c'est ça, tiens t'as qu'a prendre mon sac et remplir. moi je vais surveiller.
-et pourquoi ce serait a moi de remplir et a toi de glander ?
-quoi ? t'as un problème ? MOSIEU Adam veut encore faire son chef ? Ben si c'est comme ça MOSIEU Adam il a qu'a s'occuper de l'entretien du bus, et des flingues, et installer les miniguns, et...

Soudain un cris retentis attirant instantanément l'attention des deux hommes se disputant.
Barrick ouvrit le feu immédiatement vers ce qui ressemblait a un tentacule sortant de l'eau.
-qu'est ce que...
c'est alors qu'il apparut.



musique d'ambiance:

Émergeant des eaux de toute sa hauteur le monstre était d'une taille remarquable. avoisinant les 10 mètres de hauts ses tentacules recouverts de ventouses devaient bien être long pour les plus grand d'une vingtaine de mètre au bas mot. ses deux yeux rouges de haines fusillaient les intrus trop présomptueux pour être venus le déranger dans son sommeil.
Dans un cris inhumain vrillant les tympans de nos amis il s'élança a l'attaque.
Encore sonnés Jason épaula son arme et tira au hasard mais la balle si elle toucha le monstre ne lui fit aucun dommage apparent.
Adam plus rapide a ce remettre de l'attaque sonique épaula son fusil d’assaut et libéra une rafale précise en direction du monstre qui se mit alors a hurler de douleur, l'un de ses yeux crevé par l'un des projectile chanceux.
-repliez vous ! nous devons fuir !
-JAMAIS ! c'est un signe du destin ! Il est venu à moi dans un rêve qui me semblait être la réalité, dans ce songe divin il m’a confié la mission de propager sa parole et sa vénération ! Cria walter les yeux fous
-quoi ?
abasourdis Adam vit l'ancien prêtre épauler sa carabine winchester et éviter les attaques désordonnées du monstre tout en lui tirant dessus a répétition. a chaque fois que son doigt exerçait une pression sur la gâchette de son arme envoyant un projectile vers le monstre il se mettait a réciter une prière.
-Il n’y a pas d’autre divinité que lui-même, pas d’autres élus que nous autres. Il est toute puissance et son autorité est supérieure. Il protège ses adeptes et punit ceux qui blasphèment contre son nom et celui de ses élus.
Virn encerclées par une foule de tentacules mouvants, avait entamé une danse mortelle, ses deux lames devenue un prolongement de son corps, elle tailladait, tranchait, coupait dans les chairs molles du monstre qui n'arrivait pas a la saisir.
Barrick tenant son armes a deux main hurlait en tirant coup sur coup sur coup de son ithaca vers le monstre, soudain trop lent pour éviter le cou, l'un des tentacules vint le percuter de plein fouet et l'envoya dans les airs avant de le rattraper au vol par l'un de ses bras, dans le même mouvement un autre tentacule vint le saisir par les jambes et sans effort apparent le monstre déchira le corps de leur ami dans une gerbe de sang.
Adam allait tirer une nouvelle salve quand il fut dépassé par un Marley devenu fou, le katana a la main il s’élança vers le céphalopode. sans même un regard pour l'homme rugissant l'un des tentacules l'attrapa, et s'enroula autour de lui. Marley sentit l'air être expulser de ses poumons, ses os grincèrent sous la pression de plus en plus impressionnante que le monstre exerçait sur lui.
-Marley !!!! NOOONNNN !!! d'un seul geste, tel un seul homme Adam, Jason et Walter levèrent leurs armes en direction du tentacule qui retenait leur ami et firent feu au même instant. les projectiles mordirent dans la chair du monstre qui relâcha alors son étreinte laissant choir sa victime dans l'eau clair du lac.
se rapprochant en courant et en esquivant Jason réussit a placer un tir chanceux, le monstre commençait sérieusement suite a l’assaut de tous les membres du groupes a être mal en point. reprenant courage nos aventuriers se relancèrent a l’assaut du kraken d'eau douce il était devenue impossible pour eux de s'enfuir sans venger la mort d'un des leurs.
alors que la bataille faisait toujours rage, Virn fut soudain prise pour cible par l'un des tentacules les plus long et celui ci jaillit avec la vitesse de l’éclair vers elle dans l'espoir de l’écraser aussi surement qu'une mouche [HRP : réussite critique du monstre]. Dans un geste désespéré la jeune femme tenta une roulade suivit d'un saut périlleux arrière [HRP : réussite critique sur l'esquive de virn], esquivant le coup qui lui était destiné avec une grâce féline, tous les autres membres du groupes furent comme hypnotisés par la beauté parfaite du geste, atterrissant sur le tentacule, la jeune femme lança l'un de ses poignards vers le monstre et elle se mise a courir sur la surface molle et spongieuse du tentacule. la lame du poignard vint se ficher dans le dernier œil encore valide de la bête et c'est en hurlant de douleur qu'elle ne vie jamais la jeune femme russe brandir a deux main son arme et l'enfoncer d'un geste brutal dans l'espace entre les deux yeux. s'acharnant comme une démente elle fut vite recouvertes du sang noirâtre qui battait dans les veines du monstre, ses coups libérant toute sa détresse ressentie durant tout ce temps seule, sa hargne devant l'injustice d'un monde pollué et dévasté, elle laissa libre cour a sa colère retenue depuis bien trop longtemps et le monstre capitula. dans un léger bruit de ballon qui se dégonfle, la carcasse gigantesque du kraken s'immobilisa enfin.
avatar
Sheeps
Aventurier
Aventurier

Messages : 81
Date d'inscription : 09/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de Survie

Message par Sheeps le Mar 22 Aoû - 12:08

Saucissonné, pressé comme un citron et plongé dans l'eau sans avoir put remplir ses poumons d'air marley se met a penser que franchement y'a des jours où on ferait mieux de rester au lit.
Niant jusqu'au bout que sa dernière heure arrive il use de toute ses forces pour repousser l'étreinte du Kraken.
Lui qui n'avait jamais put aller sous la barre des quatre mètres, même avec un masque et une bouteille dans la fosse de villeneuve, à cause de ses tympans trop sensible...
Il en hurle de rage et de douleur en se débattant comme un beau diable dans un concert de bulle.
Il tente de remonter à la surface. Ses bras et ses jambes gonflés d'acide lactique d'avoir tant forcés et manquant d'oxygène le font souffrir mais ne le laisse pas tomber. Pratiquement au bout de sa peine il avale une première tasse, une seconde, une troisième et soudain la délivrance, le submerge quand enfin ses poumons gorgés d'eaux aspire une goulée d'air !

Sortant de l'eau la silhouette musclé de Marley s'allongea sur le sol essoufflé par l'effort. il avait vraiment l'impression que ses poumons étaient en feu. avisant le cadavre du monstre un peut plus loin, il ferma les yeux de soulagement. une ombre s'interposant entre le soleil et lui, lui fit ouvrir les yeux.
-Comment ça va vieux ? t''en a profiter pour boire tout ton saoul j’espère.
-ouais c'est bon, je crois d’ailleurs que je vais devoir aller pisser rapidement j'ai la vessie prête a exploser....

attrapant la main tendue de son compagnon le barbu a la large carrure se remit debout péniblement.
-Et Barrick ?
d'un signe de la tête Jason lui indiqua qu'il ne s'en était pas sortit.
les deux hommes rejoignirent le reste du groupe qui discutait autour de la dépouille du monstre marin.
-comment ça ce fait qu'un tel monstre existe ici ? dans une petite oasis comme celle ci ?
-je ne sais pas, mais vous avez remarqué ? ce signe ?

indiqua Virn en pointant du doigt un espace qui pourrait être le front du céphalopode. on pouvait y admirer la forme dessiné d'une main sanglante.
-c'est le même que sur le bâtiment des décharnés.
-ouais ouais, c'est bien beau mais moi je crois que le bec de ce monstre fera un super pare buffle sur notre véhicule...
-t'es sérieux Jason ?
-Quoi ? j'avoue j'aime le tunning post apo ! et puis quoi ? c'est la classe non ?

sortant son couteau aiguisé Jason commença a ce mettre au travail, découpant avec précision autour du bec puissant du monstre.
-Walter il faudrait aussi que tu nous raconte ce qu'il c'est passé dans ta tête, on aurait du battre en retraite devant un tel monstre, d'autant qu'on avait déjà récupéré suffisamment d'eau, plus rien ne nous retenait ici.
-j'ai eu une vision, il fallait qu'on tue ce monstre. c’était le premier pas.
-le premier pas ? vers quoi Walter ? tu m'expliques ? tu commence a me faire peur...
-tu comprendras bien assez tôt.
sans un mot l'ancien prêtre alla aider Jason, il en profita pour dessiner un drôle de signe dans la peau du kraken décédé.
-qu'est ce que c'est comme symbole ?
-c'est le symbole du léviathan. le kraken est l’ennemie naturel de celui ci, et nous venons de justement l'affronter et de le vaincre. tout cela ne peux pas être une simple coïncidence...
-de quoi parles tu mec ?
-de rien pour l'instant il me faut encore un peut de temps pour comprendre toutes les implications.

Alors que le groupe allait repartir, Virn saisi d'une illumination se dirigea rapidement vers la dépouille et a l'aide d'un de ses couteau aiguisé, elle entreprit de découper le symbole de la main sanglante.
rejoignant le reste du groupe ils quittèrent sans un regard en arrière la petite clairière où gisait la dépouille du monstre marin.
arrivé au bus, c'est avec un soulagement immense qu'ils quitterent l'orée de la foret pour rentrer dans la securitée relative de la base militaire. le soir venue, l'ambiance ce voulait joyeuse, mais les sourires etaient forcés, car tous pensaient encore a barrick, le bon et gentil barrick. soudain un cri alerta tous les membres présents.
-Quoi ? que ce passe t il kim ?
-où avez vous trouvez ça ?
indiqua t elle en montrant du doigt le morceau de peau orné du symbole de la main sanglante.
-c'etait sur le monstre. pourquoi ?
-je... je... on est dans la merde... j'y crois pas merde !
-quoi ? explique ?

tremblante, Kim s’assit les bras autour des genoux. elle tremblait comme une feuille ce qui alarma le reste du groupe.
-c'est le sigle de la faction qu'on nomme Hégémonie..


Dernière édition par Sheeps le Jeu 31 Aoû - 19:29, édité 1 fois
avatar
Sheeps
Aventurier
Aventurier

Messages : 81
Date d'inscription : 09/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de Survie

Message par Sheeps le Sam 26 Aoû - 13:13

"C'est lorsque je pris conscience de l'existence du Léviathan, de sa toute puissance, du fait qu'ils nous ai choisis nous comme ses élus et seuls représentants dignes de sa grandeur suprême, louée soit elle, et du devoir que cela impliquait, il me fallait en parler à mes compagnons.
Je dois bien avouer cependant que leur révéler tant de chose, mes visions, nôtre but dicté par une force au-delà de tout entendement humain ; l'idée de leur en parler me mettais en proie à de grands doutes et inquiétudes.
Pourraient ils me croire sur parole, suivraient t-ils ce que me dictaient ce qui à leur yeux ne pourrait être que des voix dans la tête annonciatrices d'une santé mentale brisée ? D'autant plus que certains ont leurs propre objectif (comme Adam et ce qu'il entreprend pour cette jeune fille).
Je décidais cependant de chasser ces doutes de mon esprit, ce savais ce que j'avais vu, dans ce rêve plus claire que la réalité elle même, cela ne pouvait être la folie, je le savais au fond de moi, nous étions destinés à de grandes choses  car tel était la volonté de la Bête."
Extrait du journal de walter



après avoir pris un repos mérités nos aventuriers se réveillèrent aux premières lueurs de l'aube.
La journée s'annonçait des plus tranquille aussi chacun vaqua a ses occupations, se dispersant dans la base militaire qui leur servait de lieux de repos ils se mirent a fouiller chaque pièces avec beaucoup d'attentions, trouvant une réserve de nourriture impressionnante les compagnons bâfrèrent dans l’allégresse, c’était pour eux le premier moment depuis longtemps où ils purent oublier la vie a l’extérieur des murs d'enceinte du bâtiment.
-Hé ! Jason ! regarde donc ce que j'ai trouvée ! hélla Virn en arrivant les bras chargés d'un ordinateur militaire de traitement de données.
-Houahou ! Virn ! je t'aime ! ça c'est du matos de pro ! avec ça on sera capable de...
-Chut ! cachez vous ! intervint discrètement Saa kim alors que des bruits inquiétant provenaient de l’extérieur.

Jetant des regards inquiets par les fenêtres les membres du groupe purent alors découvrir un groupe de mutants mélange entre crocodiles et loups un groupe de cinq déchiqueteurs venaient de faire leur apparition dans des grognements affamés.
-putain ! c'est quoi ces trucs ?
-des déchiqueteurs. leur morsure n'est pas a prendre a la légère et leur taille ne les empêchent pas d’être agiles aussi gardez vos distances ils n'ont pas l'air de nous avoir repérer.
-mais alors que font ils ici ?
-surement l'odeur des cadavres des souverainistes qui les auraient attirés ?
-il faudra qu'on s'occupe des corps dorénavant quand on décide de s’arrêter dans un endroit.
-je suis bien de ton avis.

se dépêchant de refermer les portes du garage restées ouverte Jason revint discrètement reprendre sa place a son poste d'observation.
c'est avec beaucoup d’inquiétude qu'ils observèrent alors Kim sortir par l'une des lucarnes.
-que fais tu ? reviens ici ! Kim !
indifférente aux appels de ses compagnons la jeune femme se dirigeait doucement vers les cinq monstres qui avaient alors commencés a se repaitre des corps allongés dans la cour.
la tension était au maximum quand la femelle alpha du groupe aperçue la jeune femme.
s’en suivie alors comme une sorte de danse trop compliquée pour les membres du groupes, chacune jaugeant l'autre, kim et la femelle commençaient a se tourner autour l'une de l'autre. c'est avec un sentiments d'effrois que tous virent alors la jeune femme tendre sa main vers le monstre qui devait bien faire deux fois son poids, et le sentiment de soulagement et d'incrédulité les submergeât tous quand le mutant aux croc acérés se laissa alors caresser.
lorsque la jeune femme revint vers ses amis les mutants la suivaient comme des chiens bien dressés.
-mais enfin qu'est ce qui t'a pris ? qu'as tu fait ?
-je ne sais pas... c’était comme si je ne contrôlais plus mon corps, un peut comme si je sentait qu'il fallait que je le fasse.

Walter regardait kim d'un drôle d'air, son esprit analysant rapidement les forces qui avaient ainsi poussés la jeune femme a agir de cette manière.
-Bon, Jason ? le bus est en état de rouler ?
-bien sur, il a encore pas mal de soucis a régler pour qu'il soit comme neuf, mais il peut rouler oui, pourquoi ?
-j'aimerais aller rejeter un coup d’œil a la base maritime de la dernière fois.
-t'es fou ? c'est pleins de décharnés las bas !
-peut être, mais c'est ce qui me fait penser que justement il doit rester pleins de choses utiles a récupérer.
-j’imagine que tu as raison.

Le groupe ayant pris cette décision, il ne leur fallut pas longtemps pour ce préparer et partir vers la seconde base militaire de Rimouski. Jason, conduisait lentement le bus, inquiet d'une embuscade. il arrêtât le bus a une distance raisonnable de la base, pour leur permettre de s’approcher discrètement de celle ci sans attirer l'attention des mutants qui pouvaient encore y être.
A leur arrivée c'est avec étonnement que Jason aperçut le blason des souverainistes peint par dessus celui de la main rouge qui ornait auparavant les portes du bâtiment principal. un garde se trouvait en faction et il pouvait apercevoir d'autres silhouettes portant des corps et les jeter sur un tas de cadavres près a être incinérer.
-Virn ? tu penses que tu peux t'infiltrer dans la base ? il nous faut savoir combien de souverainistes sont présents et de quoi ils disposent.
-pas de soucis, je serais aussi discrète qu'une ombre dans l’obscurité.
-walter et kim, essayés de faire diversion avec la sentinelle, le temps que virn pénètre dans le bâtiment et nous fasse son rapport. il serait regrettable de tenter quoi que ce soit s'ils sont trop nombreux.
-attend Jason ! tu ne serais pas en train de me demander d'offrir encor mon corps a ces inconnus là ? j'ai déjà donné une fois, et ça m'a suffit ! j'ai encore les jambes qui tremblent de cette épreuve...

regardant le corps de la jeune femme avec une étincelle d'envie, le mécanicien secoua la tête.
-non, je préfère que tu évites dorénavant ce genre de situation, il serait vraiment idiot que tu tombes enceinte ou qu'ils te refilent je ne sais quoi... utilisez les plaques qu’Adam a récupéré sur les corps pour tenter de négocier avec lui. mettez vous tous sur le canal 7 s'il ce passe quoi que ce soit on reste en contact, Virn, je serais sur le canal 6 en attendant ton rapport de la situation.
Tous acquiescèrent aux différentes suggestions de Jason, qui les regarda alors s’éloigner vers le bâtiment encore en bon état.
Il ressentait cette peur au ventre pour ses amis, n'arrivant pas a s'enlever cette impression étrange comme quoi cela allait mal tourner, mais ils avaient besoin des ressources que cette base contenait, leur réserves ne leur permettant de tenir qu'un jour ou deux supplémentaires.
tout ce passa comme prévue malgré l’appréhension du jeune homme resté en arrière avec les déchiqueteurs impatients d'en découdre, comme s'ils avaient compris les intentions de leurs nouveaux maitres.


Dernière édition par Sheeps le Jeu 31 Aoû - 19:34, édité 3 fois
avatar
Sheeps
Aventurier
Aventurier

Messages : 81
Date d'inscription : 09/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de Survie

Message par Sheeps le Lun 28 Aoû - 13:52

[intro a venir]

Tout ce passa comme prévue, Virn avait réussie a pénétrer discrètement dans le bâtiment pendant que Walter et Kim tenaient la jambe a la seule sentinelle présente a l'entrée. trouvant un endroit suffisamment isolé et en hauteur la jeune femme russe put dénombrer une unité de douze hommes, ils étaient armés des mêmes fusils que leurs confrères. et elle estima qu'ils ne représenteraient une réelle menace que s'ils arrivaient a ce barricader dans le bâtiment. faisant son rapport a Jason celui ci lui donna le feu vert pour commencer a éclaircir les rangs des souverainistes présents. pendant ce temps il commença a avancer entouré des mutants crocodiliens, vers l'entrée principal, prenant garde a rester caché aux yeux de la sentinelle toujours en train de discuter avec le couple Kim et Walter.
la tension commençait sérieusement a monter, il sentait l’adrénaline envahir son corps a l'idée de la violence qui allait bientôt régner dans cet endroit.

Aussi discrète qu'une ombre comme elle l'avait promis, l'ancienne spetsnaz se mit en chasse, une lame dans une main, le premier a tomber sous ses coups ne vit jamais ce qu'il lui arrivât, il n'eut même pas le temps de s’étonner de la main se pressant sur sa bouche qu'une lame lui dessina un second sourire lui barrant la gorge.
trainant le corps sans vie a l’abri d'une pièce, la jeune femme repartie en chasse
"c'est bien trop facile, ce sont des vrais amateurs ces ploucs..." pensa t elle en éliminant un second garde.

-non, je suis désolé, nous vous sommes reconnaissant de nous rapporter les plaques de nos amis, mais il est hors de question qu'on vous fournisse une telle quantité d'eau.
-mais enfin, ils étaient douze, on a pris le temps de les enterrer, vous n'avez qu'a envoyer des hommes vérifier, tout ce que nous demandons c'est si vous pouvez nous aider a survivre quelques jours de plus ?
-je comprend votre point de vue, mais si vous cherchez des vivres vous devrez les trouver vous même, ce que je peux vous conseiller par contre c'est de vous rendre au commissariat central de la ville de Québec, c'est là bas que ce trouve notre QG, vous pourrez alors demander la protection des souverainistes en échange de quelques servi...

Soudain le bruit caractéristique d'une détonation provenant de l’intérieur du bâtiment les fit tous sursauter.
-qu'est ce que ?
commença la sentinelle en se tournant vers l'origine du bruit. il ne vit jamais le couperet s'enfoncer profondément dans son crane, le tuant sur le coup.
Kim, arracha alors son arme du crane de l'homme et se mit a siffler tout en jetant un coup d’œil a l’intérieur par la porte ouverte.
Walter avait déjà sortit sa winchester et jetant un coup d’œil par l'une des fenêtres, il aperçut alors des silhouettes courant a l’intérieur des couloirs.
il ne fallut que quelques secondes a Jason et la troupe de mutants pour les rejoindre et c'est avec une synchronisation parfaite qu'ils pénétrèrent tous dans le bâtiment.
-laissez les croc chasser pour nous ses salopards, dispersez vous et tentez de retrouver Virn, elle a surement besoin d'aide, je vais suivre l'alpha et tenter d'attirer l’ennemi vers moi, on reste toujours en contact sur le canal 7 !
aussitôt dit, aussitôt fait, Jason disparue rapidement dans l'un des couloirs sombres avalé par l’obscurité. et ses compagnons en firent de même.

La jeune femme russe avait eu la malchance de marcher sur des petites billes métalliques et elle était tombée ce rattrapant de justesse a la poignée d'une porte, le bruit avait alerté le garde vers lequel elle se dirigeait silencieusement. dans sa chute, la porte a laquelle elle c’était rattrapée c’était ouverte ce qui lui sauva la vie quand l'homme ouvrit le feu les balles vinrent percuter le métal de la porte créant de petites bosses au niveau du visage de la jeune femme.
reprenant son équilibre d'une roulade Virn dégaina ses kukris et s’élançât pour couvrir rapidement les quelques mètres qui la séparés de sa cible. d'un coup de pied circulaire elle lui fit chuter l'arme des mains, profitant de son mouvement elle tenta alors de l’égorger  mais il avait vue le coup venir et esquiva sans trop de soucis la lame qui aurait put lui couper la tête. il enchaina avec une série de coups précis et puissants qui vinrent déséquilibrer l'ancienne spetsnaz, profitant de cette ouverture il se jeta sur elle l'envoyant au sol sous son poids alors que ses mains se refermaient sur son cou.
ils lutèrent durant des secondes qui semblèrent des heures a la jeune femme, qui réussie toute fois a lui décocher un violent coup a la tempe avant d'enchainer avec une manchette dans sa gorge. cherchant a récupérer son souffle l'homme fut impuissant cette fois a esquiver la lame qui s'enfonça profondément dans son cœur.
Haletante la jeune femme se releva en se massant le cou qui commençait a changer de couleur là où les doigts de l'homme c’étaient refermés pour l’étrangler.
soudain une silhouette apparue et commença immédiatement a lui tirer dessus. encore une fois la jeune femme ne dut sa survie qu'a ses réflexes, se jetant rapidement a couvert, les balles meurtrières vinrent frapper le mur a l'endroit où elle se trouvait quelques instants plus tôt.
jetant un coup d’œil rapide au coin du mur elle aperçue alors l'un des monstres se jeter sur l'homme qui s'effondra sous le poids du mutant en criant. ces cris disparurent très vite, remplacer par les gargarismes de son agonie, la gorge arrachée par les crocs du mutant.
-il faudra que je pense a la remercier cette kim...
de leur coté Kim et Walter luttaient tant bien que mal contre plusieurs soldats. soudain les crocs les dépassèrent et ce jetèrent sur les hommes armés, l'un d'entre eux eu le temps d’abattre l'une des bêtes avant que les deux autres ne se jettent sur lui, profitant de la diversion offerte les deux amis s'élancèrent dans le combat. Un tir de Walter reversa l'homme le plus éloigné quand la balle l’atteignit en plein cœur.
et le second mourus une lame enfoncée dans sa gorge.
de son coté Jason suivait la femelle alpha et avait réussit a éliminer un adversaire trop horrifié par ce que le mutant faisait subir a son compagnon criant de douleur alors que le monstre avait enfouis sa tête a l’intérieur de son ventre déchirant les organes mis a l'air, dans une frénésie de sang et de violence.
l'attaque fut des plus rapides et brutal et en moins de 3 minutes il ne restait plus qu'un seul souverainiste survivant. il s’était retranché dans une pièce avec une seule entrée, et il n'avait pas l'air de vouloir en sortir. apercevant Kim qui passa rapidement dans l'embrasure de la porte il réussit a lui coller une balle dans le flanc, Virn apercevant alors la jeune femme s'effondrer s’élançât pour lui porter secours et encore une fois elle ne dut la vie qu'a ses réflexes conditionnés alors qu'une salve de balle ricochait a l'endroit où elle se trouvait.
Jason ne t'ardat pas a arriver.
-quelle est la situation ?
-il est seul, tous les autres ont été neutralisé, mais cette pièce lui fournit un bon endroit pour faire un dernier carré.

prenant quelques secondes de réflexions Jason prit enfin sa décision et levant les bras en signe de paix il tenta alors de raisonner le dernier soldat.
-écoute mec, tous ça c'est un malentendus, on ne veut pas te tuer, et tu es le dernier, tes amis sont soient mort, soient gravement blessé alors rend...
Il n’eut jamais le temps de finir sa phrase, alors qu'il tentait d'approcher le dernier souverainiste celui ci leva son arme et tira une rafale qui vint percuter Jason de pleins fouet.
La douleur qu'il ressentit était telle que le jeune mécanicien eu l'impression que tout son corps venait d’être plongé dans un lac de soufrance, le seul endroit où il ne ressentait plus rien était son pied droit.
-Jason !!!!
Hurla alors virn, en voyant son ami tomber a la renverse tandis que l'un de ses pieds disparaissait dans une gerbe de sang.
poussée par l’adrénaline de voir son compagnons ainsi blessé, la jeune femme ne réfléchie pas une seule seconde, le temps semblait comme passer au ralentit, d'un bond elle fut dans la pièce, d'un mouvement du bras elle lançât une dague qui vint percuter l'arme du soldat déviant suffisamment celle ci pour que la seconde salve sensée achever Jason aille se perdre dans le faux plafond, d'un second bond elle était sur lui. arrachant son arme des mains, elle s'en servit comme d'une matraque pour l'envoyer au pays des rêves.
Walter arrivât alors et s’accroupit immédiatement aux coté de Jason, le moignon qui avait été un jour son pied crachait des flots d’hémoglobine rouge, la flaque se répandant rapidement sur le sol de carrelage blanc.
-Non, non, non, non... Jason tu m'entend ? reste avec moi mec, reste avec moi.
Attrapant la ceinture de son ami, il s'en servit avec dextérité pour faire un garrot autour de la blessure, arrêtant un peut hémorragie.
-Il faut vite l'emmener au bus, Emmanuel et Ivan pourrons faire quelques chose pour lui.
-et Kim ?
-tu peux marcher ?
-oui, enfin je crois, je sais pas... ce salopard m'a bien eu aussi, mais je crois que oui.

attrapant alors le corps inconscient de leur ami virn et walter se dirigèrent au pas de course vers l'entrée du bâtiment.
-Adam tu me reçois ? on a besoin du bus et tout de suite ! rejoint nous le plus vite possible a l'entrée du bâtiment.
-bien reçut que c'est il passé ?
-Jason et Kim sont touchés c'est pas beau a voir alors ramène les médecins et fissa !


Pour Jason, la suite des evennements, fut des plus vagues, il sombrait régulièrement dans l'inconscience, apercevait des formes floues au dessus de lui, son corps n’était qu'un océan de douleur, tel le ressac des marrées celle ci montait et redescendait, inlassablement, puis la douleur commença a s'estomper, Jason était heureux de cette accalmie, il accueillit alors a bras ouverts le calme qui le saisit.
-où suis je ?
ouvrant les yeux Jason aperçut alors autour de lui comme un vide, un néant. il ne ressentait pas la douleur, il se sentait flotter dan s un vide infini et calme.
-ce n'est pas encore ton heure petit homme.
-qui êtes vous ? où êtes vous ? que me voulez vous ?

L’étrange voix gutturale résonnait comme venant de partout et de nulle part a la fois, elle venait de lui et de l’extérieur, il l'entendait résonner dans sa tête mais aussi dans ses oreilles.
-qui je suis ? demande moi plutôt ce que je suis.
-alors qu’êtes vous ?
-on m'a donné bien des noms, et bien des descriptions, je suis l'immortel, le puissant, la bête, le châtiment. Mais pour toi petit homme je suis le Léviathan !
-que ? quoi ? mais que me voulez vous ? je ne comprend pas, où suis je ?
-tu es dans l'entre monde, ton âme ne veut pas quitter ton corps, mais celui ci est en train de mourir. mais tu te pose la mauvaise question, ce n'est pas ce que tu peux faire pour moi maintenant qui est le plus important mais ce que je peux faire pour toi.
-pourquoi m'aideriez vous ?
-parce que je t'ai choisi, toi et ton groupe, vous serez mes élus, ma vois, mes griffes et mes crocs sur cette terre. Maintenant petit homme, il est temps de te réveiller...
-mais comment ça nous sommes vos élus ?
-réveille toi ! petit homme !
-Jason ! reste avec nous ! Jason !

soudain la douleur envahit le corps de Jason, une douleur telle que même dans les limbes dans lesquelles il se trouvait son esprit la ressentit.
Emmanuel s'activait rapidement, ayant remarqué que l'os ainsi qu'un bonne partie des vaisseaux étaient en trop mauvais état il avait déjà pris sa décision. une scie a la main il se mit alors a découper le moignon sanglant de son ami. qui commençât a bouger dans son inconscience.
-maintenez le bordel ! il ne faudrait pas que je coupe trop haut !
Jason continuait d'halluciner et ses soubresauts devinrent plus violent quand il se mit a crier alors comme un fou alors que les dents de métal venaient trancher sa chaire.
-qu'est ce qu'il a dit ?
-je ne sais pas un mot comme léviathan je crois.
-il hallucine, injectez lui deux doses d'antibiotiques, et maintenez le !
avatar
Sheeps
Aventurier
Aventurier

Messages : 81
Date d'inscription : 09/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de Survie

Message par Sheeps le Sam 2 Sep - 9:46

Où suis je ? Qui suis je ?
qui sont ces personnes qui me regardent ? cette femme, je la connais, je sais que je la connais... qui est elle ?
et cet homme ? je vous aimes ! je sais que je vous aimes. Papa ? Maman ? attention ! derrière vous ! il y'a cette ombre ! je vois ses yeux me fixer intensément ! ça me brule ! Noooon !!

on court, il y'a des explosions partout, mon père me tient par la main, il me porte presque autant qu'il me tire. maman est là elle aussi, je ne comprend pas ce qui ce passe... ils parlaient d'aliens a la télé, c'est vrai ? on n'est pas seul ! ils nous attaquent ! Pourquoi ?
derrière chaque flash lumineux d'explosion je perçois la présence, elle m'observe, elle me juge, je sent son regard percer mon âme... mon dieu aidez nous !

je revois mon père, assis a un atelier caché parmi les décombres, d'un ancien garage. le plafond fuit autour de nous, et nous devons éviter l'eau qui s'en écoule, elle brule la peau, papa dit que c'est une pluie acide. Maman prépare a manger, on mangera du rat bouillie ce soir. comme hier. je n'aime pas ça mais c'est mieux que de ne pas manger... la présence est là, tapie dans un coin d'ombre, je la sent, elle se cache mais je sais qu'elle est là.

Je cours, encore, j'ai l'impression que je passe ma vie a courir, a me cacher. les aliens sont toujours là a nous chercher, pourquoi veulent ils nous tuer ? POURQUOI !!! Maman est toujours là a coté de moi, papa lui a disparue il y'a plusieurs jours, il était partit chercher de l'eau et n'est jamais revenue. je pleure, je ne devrais pas, ils vont nous entendre mais je pleure.

Sayez, je suis un homme maintenant, je parcours les ruines d'une ville qui m'est inconnue, dans les décombres je trouve des squelettes décharnés, leurs os blanchis par les intempéries ou rongés par... je ne préfère pas savoir en fait...
Je me sent attiré vers cet amas, je suis sur qu'il y'a ce dont j'ai besoin. la présence me le susurre a l'oreille, maintenant je ne fait plus attention a elle, c'est autant une amie qu'un compagnon fidèle.

Maman a besoin de médicaments, elle est malade et je suis le seul a pouvoir la sauver. Mais la présence ne m'aide pas a la soigner, je la déteste de plus en plus.

Je meurs... le soleil me frappe imperturbable a ma souffrance et ma solitude, RIM cour devant moi, il n'a pas besoin d'eau lui, je lui demande de m'attendre, mon ventre est vide depuis plusieurs jours, je meurs... je donnerais tout pour un repas décent. mes pieds saignes, cela fait combien de jours que je marche seul ? la force me pousse vers l'est, toujours plus loin, mais pourquoi est ce que je ne meurs pas ? je ne sais pas, je ne sais plus. au loin un nuage de poussière s'élève, une tempête ? non, on dirait autre chose... des pillards ? enfin ! ils pourront peut être m'achever ? je n'ai plus de munitions, et même plus la force de défaire ma ceinture pour me pendre avec. quel est cette chose ? un bus ? je suis peut être sauvé ?

-Maintenant tu sais petit homme.

Ouvrant les yeux Jason se relève instantanément et pousse un gémissement de douleur, la peur envahit son cœur quand il aperçoit le drap qui aurait dut épouser la forme de sa jambe être vide. repoussant ce sentiment il se tourne vers Walter, assis a son chevet, un bandage lui enserrant le torse.
-reste tranquille Jason tu as été gravement blessé.
-je... j'ai rêvé d'un...
-je sais mon fils, moi aussi.


----------------------------

les premiers rayons du soleil matinal viennent frapper la carcasse cabossée de notre bus, le véhicule garé dans la coure de la base maritime de Rimouski, est immobile, imperturbable aux vie qui sommeilles en lui. Walter malgré sa blessure est au chevet de Jason, inconscient depuis plusieurs jours il a le teint pale, dans son sommeil on peut l'entendre gémir, pleurer, implorer. la fièvre est enfin tombée grâce aux efforts d’Ivan qui se repose un peut plus loin dans le bus.
comme tout les jours Marley se lève le premier et commence ses séances de musculations et d’étirements, Virn ce joint a lui et ensemble ils répètent ls mêmes mouvements, ils sont l'opposé l'un de l'autre, là ou Marley n'est que puissance, la jeune femme russe n'est que grâce féline, agitant son katana a tour de bras le colosse découpe en tranches ce qui lui tombe sous la main alors qu'armée de ses kukris l'ancienne spetsnaz taillade et feinte autour de son adversaire imaginaire.
Kim se lève ensuite en maugréant, malgré sa mauvaise humeur apparente elle s'attelle a cuisiner le repas du groupe. Adam est resté silencieux depuis l'incident avec les souverainistes, les autres l’évite a cause de son humeur orageuse, ils savent tous que c'est angélique qui occupe l'essentiel de ses pensées, la jeune fille reprend des forces mais elle reste encor faible. Les crocmou comme les ont nommés les membres du groupes paraissent au soleil levant, bientôt ils se lèveront et partirons chasser leur repas dans les alentours. une sorte de routine c'est installée au sein du groupe. c'est alors que tous entendent un cris de Walter. alertés ils arrivent tous en courant dans le bus pour découvrir un Jason réveillé qui tente de se lever alors que l'ancien prêtre essais de le maintenir couché.
-Ha ! petit meccano ! tu nous a fait une sacrée peur dis donc ! le doc a bien crus que tu allais y passer.
-ouais, ben j'avoue que c'est pas le pied de ce lever le matin sans sa jambe ! moi qui avait l'habitude de me reveiller de bon pied bon œil je vais devoir revoir mes habitudes !

tout le monde ce met a rire de la boutade du jeune mécanicien, RIM sautille partout de bonheur de voir son maitre enfin en activité, mais malgré les apparences ce rire est forcé comme si quelqu'un avait sortit une mauvaise blague au mauvais moment. mais au moins le pire est derrière eux, du moins c'est ce qu'ils croient tous.
-merde ! Kim ! qu'est ce qui t'es arrivé ? ne me dit pas que t'a fait un bras de fer contre cet ours mal léché de Marley ?
regardant son bras droit la jeune femme joue avec la prothèse bionique que lui a confectionnée virn.
-ho ! trois fois rien ! il se trouve qu'en fouillant ce lieux décrépis et pourris le ciel me soit tombé sur la tête, j'ai du y laisser une part de moi même pour m'en sortir...
-on sera le gang des éclopés comme ça !
répliqua Jason en faisant un clin d’œil a la jeune femme.
l'humeur s’améliora quand le repas fut enfin servis, pour fêter ça la jeune femme avait préparée un véritable festin.
-c'est bien bon tout ça, mais il faut qu'on parle de nos priorités, les réserves en eau sont raisonnables par contre celles de la nourritures sont vraiment a des niveaux extrêmement bas. dit Emmanuel alors qu'il repoussait son assiette et dégrafais un bouton de son pantalon.
Après s’être répartis les rôles le groupe ce scinda, certains partirent chercher des vivres dans les bâtiments alentours, d'autres partirent chercher des munitions dans ce qu'il restait de la base a moitié effondrée. Jason resta dans le bus, silencieux, pensif. A ses cotés Marley et virn avaient déjà commencés a dessiner les plans d'une prothèses pour sa jambe.
-si avec un lien on arrive a maintenir le muscle long adducteur a l’intérieur de la cuisse alors la prothèse tiendra le choc s'il a besoin de courir.
-oui, mais ce qui m’inquiétè c'est s'il pourra plier le genoux.
-arrêtez ! Arrêtez de faire comme si de rien n’étais ! je n'ai plus de jambe ! c'est un fait, j'ai besoin d’être seul alors laissez moi tranquille tout les deux !

le ton colérique de Jason surprit et blessa les deux amis, mais ce qui les frappa ce fut son regard. tout sentiments semblait avoir disparue des yeux bleus de leur ami, et s'ils avaient fait attentions ils auraient peut être pus remarquer les petits pigments jaunes qui commençaient a apparaitre sur les bords de l'iris de leur compagnon. Blessé les deux amis sortirent du bus sans un mot.
Jason était furieux, il ne savait pas ce qui le rendait dans cet état, mais il eut peur de lui même. aussi pour oublier sa souffrance intérieur et ses questions sans réponses qui lui trottaient dans la tête il se mit a dessiner les plans de sa futur jambe.
De leur coté Ivan et Emmanuel étaient partis en reconnaissance dans les bois, ils cherchaient a eux deux des herbes aux propriétés médicinales, mais ils devaient bien avouer qu'ils ne savaient pas vraiment comment les reconnaitre.
avatar
Sheeps
Aventurier
Aventurier

Messages : 81
Date d'inscription : 09/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de Survie

Message par Sheeps le Mar 5 Sep - 13:05

Marley parcourait les environs a la recherche de quoi que ce soit d’utile quand il entendit les cris d'horreurs. instinctivement il dégaina son katana et ce rua dans la direction des hurlements. ses muscles puissant le propulsant vers la foret sombre où étaient partis les deux médecins, Il aperçut Virn qui débouchait elle aussi, ses kukris dans les mains, depuis un autre lieux. tous deux se rejoignirent a l'orée de la foret et d'un signe de tête ils se mirent en route, aux aguets, les cris avaient cessés ce qui était plutôt mauvais signe.
Silencieusement, évoluant d'arbres en arbres les deux compagnons avançaient dans l'obscurité de plus en plus oppressante qui s'installait avec la nuit. Soudain levant le poing Marley stoppa brutalement sa progression. Virn l'imita et encore plus silencieusement que des fantômes, les deux amis découvrirent alors une vision d'horreur. Un monstre se tenait au dessus des corps de leurs amis gisant dans une mare de sang, le liquide vermillon s'étendant en une flaque rapidement absorbée par le sol desséché de la foret. Le monstre avait un corps recouvert de poils sales et emmêlés, grand comme un ours, sa tête ressemblait a un mélange entre différentes espèces animales et elle était surmontée de bois ensanglantés avec lesquelles il avait dut éventrer ses deux victimes.
dans un moment d'inattention un bruit s’échappa des deux amis, venant alerter le monstre ; sans aucun effort apparent il embrocha rapidement les dépouilles des deux hommes et d'un bond phénoménal disparut dans la canopée des arbres.
-putain... c’était quoi ça ?
-on dirait un Wendigo...
-qu'est ce que c'est que cette merde de wandigau ?
-on dit Wendigo, et c'est quelque chose qui ne devrait pas exister.

retournant rapidement sur leur pas les deux amis informèrent les autres membres du groupe de la triste nouvelle.
Jason a l'annonce de la mort d’Emmanuel sembla se ratatiner sur lui même, une tristesse insondable venant éteindre la lueur qui brillait faiblement dans son regard.
-j'ai l'intention d'aller chasser ce monstre.
-je veux venir avec vous ! je veux tuer ce... cette chose !
-regarde toi Jason tu ne peux même pas tenir ton fusil, de plus la nuit est en train de tomber tu ne ferais que nous ralentir.

Attrapant alors la paire de lunette infrarouge qui pendait autour de son cou il les tendis a virn qui s'en saisit.
-Alors, quand tu verras ce montre, fait lui bouffer ce qui lui sert de couilles de ma part.
d'un clin d’œil la jeune femme lui adressa un léger hochement de tête.
-je ne laisserais pas une femme me voler la vedette, je viens avec toi aussi.
-Moi aussi.
-Non, walter, si nous sommes trop nombreux nous ferons du bruit et la bête fuira sans qu'on puisse la pister. J'aurais surement besoin de la force brute de marley, on reste en contact par radio, si on a besoin de renforts vous débarquez le plus vite possible en tirant a tout vas.

rapidement, les deux chasseurs disparurent dans les sous bois, leurs silhouette disparaissant rapidement dans la nuit de plus en plus profonde.
-Jason il faut qu'on parle mon ami, je vois a ton regard que ton esprit est tourmenté.
regardant encore quelques instants la direction où ses amis avaient disparues le jeune homme se tourna vers le prêtre.
-Je sais Walter, et oui, nous avons besoin de parler, je crois qu'on a pas mal de choses a nous dire.


La lune venait de se lever dans le ciel étoilé, ils n'arrivaient a apercevoir le ciel que lorsque la canopée était moins denses a certains endroits, laissant filtrer les rayons de lune qui venaient alors illuminer le sous bois tel des rayons d'argent venant d'un autre monde. le silence qui regnait etait bien plus inquietant que n'importe quel cris de guerre, Virn sentait un frissons glacial lui courir le long de l'echine, ses pieds avançant prudement evitant habilement les branches et autres obstacles qui auraient révélés sa présence. aussi étonnant que cela puisse paraitre, Marley malgré sa stature plus qu'imposante arrivait a se mouvoir avec la même discretion, calquant ses pas sur ceux de la jeune femme. sans un mot ils avançaient prudemment, tous les sens aux aguets.
aucun bruit, ni le chant des grillons, ni même le bruissement des arbres ne venait déranger le silence totale qui c'etait installé. arrivant en bordure d'une clairière l'ancienne spetsnatz signifai a son compagnon de s'arreter. enfilant les lunettes infrarouge de Jason elle observa les alentours.
dans la lueur colorée que donnait les lunettes elle découvrit avec précision une ancienne batisse abandonnée depuis longtemps maintenant. Le monstre juché sur le toit du bâtiment avait repris son lugubre repas, sa gueule profondement enfoncée dans le ventre ouvert d'Emmanuel. la vision du corps de l'ancien medecin agité des soubresauts provoqués par les croc avides fouissant dans sa chaire eu pour effet de mettre la jeune femme dans une colère froide, repoussant ce sentiment qu'elle savait improductif elle réussie sans trop d'effort a se plonger dans la concentration qu'on lui avait appris durant son entrainement militaire. Marley quand a lui ne réussit pas a ce contenir plus longtemps, et s'avança a découvert vers le monstre pour le provoquer.
-Alors ! espece de salopard ! on dine sans nous inviter ! je t'ai réservé une salade de coup de pied dans ta gueule tu m'en diras des nouvelles !
"l'idiot" pensa la jeune femme qui décida alors de s’éloigner de l'homme en colère.
le monstre interrompus dans son repas tourna sa tête hybride vers l'inconnue présomptueux qui était apparus. ce qui dérangeait le plus le monstre c’était l'apparition de cet homme sans qu'il ne le remarque., jetant négligemment la dépouille a moitié dévorée il se tourna alors vers Marley en se relevant de toute sa hauteur. Il devait bien faire dans les 3m de hauts, et Marley pouvait apercevoir au clair de lune les muscles puissants rouler sous la fourrure sombre du monstre.
venant de nulle part un trait d'argent fila dans la nuit et vint se planter dans la cuisse du monstre qui poussa un hurlement de douleur. se retournant vers l'endroit d'où était partit le couteau de lancé il n'aperçut rien d'autre que l’obscurité c'est alors que Marley hurla de rage en fonçant vers la battisse, le katana dans une main et une pierre dans l'autre, qu'il lançat en direction de son adversaire, celle ci vint percuter le monstre sur le museau avec toute la force dont il était capable.
De rage le wendigo oublia la lame enfoncée dans sa cuisse, il arracha alors un parpaing constituant la maison et le lança en direction de l'homme furieux. d'un simple pas de coté Marley esquiva le projectile qui voulait lui défoncer le crane, et s’arrêta a quelques mètres seulement de la battisse, il leva les bras au ciel emplis d’étoiles, un cris de rage, de douleur retenue sortant de sa gorge. Ainsi défié le wendigo se laissa alors tombé au sol devant le fou qui pensait pouvoir lui voler son diner, le dominant de toute sa hauteur pour tenter de l'intimider.
-qu'est ce que t'attend chewbacaca ? vient donc affronter le Marley si tu l'ose ! ça ne sera pas pareil qu'avec ces deux là !
dans un geste rapide le monstre sauta vers l'homme, qui esquiva sans trop de difficulté d'une roulade et se redressa dans le dos de la bête pour le lacerer d'un geste précis de son arme.
-Ho ! que non mon gars ! je vais prendre tout mon temps avec toi !
soudain d'une ruade l monstre envoya Marley voler dans les airs où il vint percuter le mur violemment lui coupant le souffle.
ce relevant rapidement il se prépara a recevoir la charge du monstre cornue lorsqu'un deuxième couteau de lancé vint s'enfoncer dans la gorge de celui ci, le faisant trébucher sur le sol devenue glissant a cause du sang des deux cadavres a moitiés dévorés.
Virn apparue alors comme par magie et en deux bond elle était sur le monstre, d'un geste précis ses kukris vinrent taillader l'un des tendons de la bête, qui réussit malgré tout a ce relever en boitillant, avisant son deuxieme adversaire le monstre tenta alors de reprendre de la hauteur, mais Marley réussit a le saisir en plein vol et d'un geste brutal le tira au sol, faisant gémir le monstre de douleur.
affolée par ce retournement de situation soudain le monstre commença a ruer dans tous les sens, oubliant toute veleitée de combatre il tentait maintenant de sauver sa peau, son sang s'échapant par flots des differentes entailles provoquées par ses deux adversaires.
-Ho que non ! Mon loulou ! tu ne t’enfuiras pas !
Ceinturant alors les jambes du wendigo Marley lutta de toute la puissance dont disposaient ces muscles surgonflés et reussit a maintenir le monstre au sol, Virn dans un salto parfait atterrie alors sur le torse du monstre, son genoux venant frapper le plexus solaire de celui ci, accusant le coup il resta immobile deux secondes ce qui laissa tout le temps a la jeune femme d'armer son coup fatal.
-t'as le bonjour du léviathan ordure !
hurla t elle en enfonçant sa lame profondément dans le torse là où elle savait trouver le cœur du monstre.
en quelques secondes tout était fini...
les deux compères se regardèrent alors, couvert de boues et de sang ils ressemblaient tous les deux a deux versions plus petites du cadavre gisant au sol.
-qu'est ce que t'as hurlée ? c'est quoi ce léviathan ?
-je ne sais franchement pas, je... c'est sortit tout seul, je ne sais pas pourquoi, je sait juste que je voulais voir la mort dans ses yeux.

-ok. allez, vient rentrons, les autres vont s’inquiéter sinon.
-que fait on pour Emmanuel et Ivan ?
-on les laisse ici pour l'instant, on viendra demain matin pour s'occuper de leurs funérailles, il fait trop noir maintenant pour déloger leur corps du toit de ce bâtiment.
-ok, je te suis je fais juste une chose avant, Jason sera plus tranquille ainsi.

C'est ainsi que sans un mot, la jeune femme découpa la tête du monstre, et qu'ils partirent sans un mots rejoindre le reste du groupe.
avatar
Sheeps
Aventurier
Aventurier

Messages : 81
Date d'inscription : 09/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de Survie

Message par Sheeps le Lun 11 Sep - 11:31

Intro a venir...



-Ils sont de retour !
Relevants la tete Walter et Jason s'interrompirent dans leur discussion.
regardant a travers la vitre du bus, ils purent apercevoir alors les silhouettes des deux chasseurs sortir de l'ombre des arbres et s'avancer dans la lumière de la lune. Ils étaient sales, pleins de boues et de sang mais ils étaient entiers.
Jetant la tête décapitée du monstre aux pieds de Jason qui descendait du bus tant bien que mal avec l'aide de Walter Virn lui tendit ses lunettes infrarouge.
-garde les. tu les a mérités.
avec quelques difficultés le jeune meccano ramassa la tète coupée et l'admira quelques instants, le regard brûlant de haine. puis sans prévenir il la planta d'un mouvement brusque sur l'un des renforts du bus qui dépassait tel une pique.
-Voila ta nouvelle place sale monstre poilus ! je me torcherais avec ta langue a chaque fois que je voudrais te chier dans la gueule.
-c'est un sacré monstre ! vous n'avez pas trop lutté pour le vaincre ?
-tu parle c’était aussi faiblard qu'un ewock tétraplégique ! il a dut surement prendre Emmanuel  et Ivan par surprise parce qu'avec nous il n'a pas fait long feu !
-nous avons quand même eu de la chance, c’était un mal et pas un vieux. mais ça aurait été différent si cela avait été une femelle, je peux te l'assurer. elles sont bien plus dangereuses et perfides que les mâles qui se contentent de juste embrocher leur victime...
-la création de ta prothèse avance bien Jason ? nous ne pourrons pas rester longtemps dans le coin, si on a trouvé un wendigo il ce peut que d'autres soient dans le coin.
-ils sont en meute ?
-non, mais s'il y'a un jeune mâle alors on peut se douter que la mère est dans la région aussi...
-ben écoute j'ai bien avancé oui, mais il me faudrait une batterie, ainsi que différentes pièces qui me manquent mais je ne sais pas où les trouver.
-il y'a toujours le commissariat avec les souverainistes ? ils auront peut être les pièces qu'il te faut ?
-je t'accompagne cette fois.

et c'est sans préambule que les deux hommes se dirigèrent vers la jeep garée un peut plus loin.
-hé ! les idiots ! vous ne comptez pas me tiré ma caisse tout de même ?  dit Virn en lançant alors les clefs a Marley qui les réceptionna au vol.
-ha ! je vois que t'as pas perdue le nord !
Chargeant alors différents objets dans le véhicules les deux hommes partirent rapidement dans la nuit, la lune avait atteint son zénith et sa pale lueur éclairait chaque chose l'entourant d'une aura d'argent fantomatique donnant alors un aspect irréel a tous ce qui les entouraient.

Angélique allongée sur sa couchette dormait a point fermés, Adam a ses cotés etait lui aussi plongé dans un sommeil agité de rêves.
Angélique sentait le vent fouetter son visage, ses cheveux volant au vent, mais quelque chose semblait clocher, elle paraissait voir les choses de plus haut que d'habitude, elle tenait entre ses mains devenues aussi grosses que des poêles a frire un volant. soudain elle se rendis alors compte qu'elle conduisait un véhicule tout terrain.
-tu crois que le groupe peut tenir encore longtemps ?
etait ce elle qui venait de dire ça ? tournant alors la tête vers son compagnon elle reconnue le prêtre qui se faisait appeler Walter a ses cotés. il avait le regard pensif.
-Dis ? tu m’écoute ?
-Je ne sais pas, les derniers jours ont été difficiles mais ils ont apportés aussi leur lots de réussites et de découvertes. notre groupe restera soudé si c'est ta question. quand a notre survie...
laissant s’écouler quelques secondes le prêtre repris finalement
-j'ai la foi.
riant a gorge déployée Angélique semblait goutter l'ironie de la situation.
-Ouais ça j'en doute pas. qu'est ce que c'est que cette histoire d'ailleur de leviathan ? Virn a crié ce nom en affrontant le wandigote tout a l'heure.
-Wendigo marley, on dit wendigo. elle a dit quoi exactement ?

Soudain un éclair illumina la nuit et une silhouette surgie alors en travers de la route, agitant son arme et intimant l'ordre d'arreter le véhicule. mais elle avait mal calculée son coup et avait surgie bien trop tard pour que Marley/angélique puisse réagir.
apeurée la jeune fille donna un violent coup de volant.
-qu'est ce que ? eu tout juste le temps de penser Marley sur ce geste qu'il n'avait pas décidé avant qu'ils ne partent dans le décors.
c'est alors qu'Angélique se réveilla en sursaut.
-que ce passe t il ma chérie ?
-ils sont attaqués ! il faut les aider ! tout de suite !
avatar
Sheeps
Aventurier
Aventurier

Messages : 81
Date d'inscription : 09/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de Survie

Message par Sheeps le Mar 12 Sep - 21:39

Perdant toute adhérence au sol, le véhicule lancé a vive allure se lança dans un enchaînements de plusieurs tonneaux. Pour Walter le temps sembla ralentir tellement qu'il put être témoin de tout ce qui ce passa durant ce laps de temps bref et brutal.
Le mutant qui c’était bêtement mit en travers de la route fut fauché par le véhicule, la force de l'impact fut telle que seul le torse fut emporté, laissant ses deux jambes encore debout durant quelques secondes. au deuxième rebond du véhicule Walter put noter que le visage de Marley figé dans une expression de terreur mélangée a de l'ivresse semblait fatigué, les cernes qui soulignaient les yeux du géant sportif ne le mettaient pas du tout en valeur, tournant alors la tète de l'autre coté l'ancien homme d’église put alors apercevoir le groupe de monstres qui les attaquaient. décharnés, vêtus de loques et armés de vieilles pétoires ils ressemblaient plus a des mendiants qu'a des guerriers, certains épaulaient leurs armes pour continuer de faire feu sur le véhicule qui continua alors sur sa lancée, au deuxième rebond Walter sentit sur son visage comme un étrange liquide chaud, il se rendit alors compte que le torse du premier mutant percuté venait d’être éjecté violemment laissant derrière lui une traînée de sang, Walter repensa alors a cette expérience qu'il avait faite un jour avec ses camarades de classes, qui consistait a faire décoller une bouteille remplie de soda tel une fusée. l'image de se torse s'envolant aurait put le faire sourire si le 3eme rebond ne vint immobiliser le véhicule contre la souche d'un arbre mort, le choc coupa le souffle a Walter qui se félicita toute fois d'avoir accroché sa ceinture.

il se revit, marchant le long de la nef de son ancienne paroisse, le soleil éclairant les vitraux faisant jaillir alors une lumière divine dans le cœur éclairant l'autel où reposait le calice avec lequel il communiait avec son dieux. Le bruits des grillons se fracassant contre les larges mosaïques de verre... les quoi ?
Soudain la réalité reprit le pas sur le rêve qu'il était en train de vivre, ce n’était pas des grillons qui faisaient ce bruits mais les balles des assaillants qui venaient percutés la carcasse de leur jeep. il se sentit alors comme tiré sans ménagement de sa position précaire.
-Hé mec ! ça va ?
-que ? que c'est il passé ?
-on est attaqué ! alors si t'as une priere fait la vite !

dégainant son katana Marley jeta un coup d'oeil par dessus le vehicule retourné.
-bon ça va on a de la chance ils ne sont que quatre.
abaissant vivement la tete une balle vint claquer contre le metal.
-ici Marley ! on est attaqués ! je répette on est attaqué ! on a besoin de renforts vite !
reprenant ses esprits Walter dégaina alors sa winchester heureusement intacte !
-tiens la position et fait diversion ! il faut que je me rapproche d'eux !
sans que Walter ait le temps de dire quoi que ce soit Marley était déjà partit en courant vers la couverture que procurait des rochers un peux plus loin.
Se relevant il commença alors a tirer vers ce qu'il pensait être l'endroit où se trouvait leurs agresseurs.
"Ses élus sont l’expression de sa volonté au travers de corps de mortels, eux seuls peuvent comprendre et énoncer la volonté du monstre sacré" récitât il dans sa tête alors que d'un tir précis il fit sauter la tète d'un curieux un peut trop long a la détente.
"Etant liés au Léviathan il est interdit de leur porter atteinte moralement ou physiquement, car ils sont le Léviathan aux yeux des mortels"
Son deuxième tir vint frapper la rotule d'un autre qui s'effondra alors dans un vagissement de souffrance.
Les deux derniers mutants voyant leurs amis ainsi touchés entrèrent alors dans une frénésie de déchaînement de tir qui vinrent percuter la carcasse en flamme du véhicule. le bruit des balles frappant le métal rappelait a l'ancien prêtre ces nuits d'automnes où seul il roulait sur la route pour rentrer a son église sous la pluie battante.
-Marley je crois que j'ai toute leur attention ! alors si t'as un truc a faire fait le et VITE !
C'est alors que la nuit fut illuminée par une lueur aveuglante et que le bruit de la fusillade fut couvert par le son profond et menaçant de quelque chose de gros et en colère.
L'ancien prêtre fut alors témoin de l'arrivée fracassante d'un monstre de fer, les renforts venaient d'arriver. dans un dérapage contrôlé le bus s'immobilisa alors dans un nuage de poussière, les deux derniers embusqués encore debout prirent alors leurs jambes a leur coups, mais alors qu'ils se retournaient pour fuir ce monstre impressionnant ils découvrirent Marley, du sang coulant de son crane venait lui salir la moitié du visage, son rictus carnassier dévoilant des dents d'une blancheur irréelle, ce sourire fut la dernière chose que leur cerveau malade put apercevoir avant que l'acier du katana de notre héros ne vienne les transformer en sushi de mutants périmés.
Se laissant alors tomber a terre Walter commença a se laisser aller a la fatigue qui le submergea. il se sentait si faible, il avait froid, et il semblerait qu'il c’était pissé dessus, un liquide chaud lui coulait entre les jambes, c'est alors qu'il remarqua que ce n’était pas ses sphincter qui l'avaient trahis mais q'une ou plusieurs balles avaient en fin de compte trouver leur chemin jusqu’à lui.
"putin de nuit" furent les dernières pensées qui passèrent dans son esprit alors qu'il sombrait dans l'inconscience.
musique ambiance:
C'est étonnant comment la mort est capricieuse, un moment vous êtes en train de discuter avec un ami et l'instant d'après elle c'est penchée sur vous, saisissant alors votre cœur de sa poigne froide et mortelle, on ne sent son souffle glacé sur notre nuque que lorsqu'il est trop tard. et on ne la vois qu'au moment où elle nous saisit pour notre dernier voyage. Mais malgré ce que tout le monde pense la mort n'est pas une ennemie, elle vient pour vous prendre avec toute la délicatesse d'une ancienne maîtresse, elle vous agrippe alors ne désirant pas vous lâcher alors que vous pensez ne plus avoir la force d'avancer. Walter acceptait volontiers cette caresse mortelle annonçant enfin la fin de ce calvaire.
-sayez ? c'est enfin fini ? vais je aller au paradis ?
-non, Je t'ai choisis, tu porte en toi la marque, tu es un être au dessus des autres Walter Blake.
La mort qui jusque là ressemblait a une jeune femme vêtue d'une simple tunique blanche commença alors a changer sous ses yeux. sa peau se couvrant d’écailles, ses yeux s’allumant d'une flamme rouge, sa bouche aux lèvres pulpeuses s'ouvrant sur des dents qui se transformaient alors en crocs.
Walter voulait crier de terreur, et fuir cette image d'horreur, mais quelque chose l’empêchait de détourner le regard.
-J'ai encore des projets pour toi mon prophète. La route sera longue et semée d’embûche mais tu seras ma voie, repend ma lumière purificatrice et alors tu vivras éternellement !
Dans un léger mouvement du bras la jeune femme aux traits monstrueux vint lui caresser le front. le contact léger de ses doigts brûla la peau de l'ancien prêtre qui alors sentit son âme être tirée violemment arrière, vers un monde où la souffrance et la faim étaient monnaie courantes. C'est ainsi qu'il revint a lui, courbaturé, perclus de douleurs et essoufflé, la poitrine le faisant souffrir affreusement.
avatar
Sheeps
Aventurier
Aventurier

Messages : 81
Date d'inscription : 09/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de Survie

Message par Sheeps le Mer 13 Sep - 10:55

A son réveil Walter pouvait sentir chaque parcelle de son corps crier de souffrance, il savait qu'il était mort et que son dieux lui avait rendue la vie.il accueillit cette souffrance avec bénédiction, tel le miracle qu'il représentait. il se trouvait a l'intérieur du bus qui avait bien mauvaise allure. des flacons vides jonchaient le sol métallique, les vitres noircies commençaient a filtrer la lumière créant une ambiance légèrement tamisée qu'il trouva plus que malsaine. La colère l'envahit devant le sacrilège que subissait l'avatar de son dieu.
essuyant la glace a portée de lui il put alors découvrir Virn et Marley en pleine séance d'entrainement.

Musique d'ambiance:

Les deux combattants se tournaient autour l'un l'autre, chacun jaugeant son adversaire, Marley avec ses muscles puissants semblait être le favoris, mais Walter savait que la jeune femme russe n'était pas un adversaire a prendre a la légère et le géant sportif aussi le savait.
Avançant son pied gauche Virn feinta vers la droite avant d'effectuer une roue inverse pour tenter de prendre son adversaire a contre pied, d'une série de frappes directes et rapides dans les côtes. Celui ci habitué a ce genre de manœuvre de la jeune femme avait anticipé le coup, reculant sa jambe droite a temps il transforma alors son esquive en un coup de pied circulaire qui aurait du faucher la jeune femme au visage. pliant les genoux rapidement Virn tenta alors d'une extension rapide de frapper l'entre jambe a découvert de Marley, mais son instinct masculin lui permit d'esquiver le coup vicieux qui lui était destiné.
-Hé ! on s'entraine ou on tu veux me tuer ?
-Chaque combat même en entrainement est comme en situation réelle pour moi, et tu as détruit ma jeep !

a ces mots la jeune femme se relança a l'assaut de plus belle. enchaînant les frappes précises, poing, pied, manchette et tenta alors de saisir le cou du géant avec l'intérieur de la pliure de son genoux pour l'envoyer au sol et lui faire une prise de soumission. Marley recula devant l’enchaînement brutal des premiers coups, mais voyant où la femme voulait en venir il décida alors de passer a l'attaque, il envoya un crochet du gauche en aveugle pour tenter de renverser la situation, Virn esquiva facilement ce coup hasardeux et se rendit compte de son erreur au moment ou le vrais uppercut du droit vint la saisir a la tempe l'envoyant rouler au loin. Elle voyait double, le salopard ne l'avait pas loupé, alertée par le bruit des pas courant dans sa direction elle effectua une roulade in extremis et d'un balayage rapide envoya son adversaire au sol, profitant de cet instant de répit elle s'éloigna de nouveau le temps de reprendre ses esprits.
-Tu te bat bien pour un gros lourdaud !
-tu frappe fort pour une brindille !

souriant chacun d'eux se relança alors a l'attaque en courant vers l'autre. les secondes suivantes ne furent que déchaînement de violence, chacun parant et frappant son adversaire, anticipant le coup suivant aucun d'eux n'arrivait alors a prendre le pas sur l'autre. Virn était tel un courant d'air tournant autour de Marley pour lui asséner des petites frappes rapides ciblées sur les tendons et muscles, tandis que Marley tentait tant bien que mal de saisir sa fuyante ennemie pour lui asséner son coup secret qu'il savait être meurtrier. Mais tel une anguille elle se faufilait un coup a droite un coup a gauche, apparaissant a un endroit pour frapper a un autre, c'en était rageant ! d'un balayage au sol rapide, Il réussie a l'obliger a prendre du recul, c'est alors qu'il vit sa chance.
-tu sais a force tu vas tomber amoureuse de moi.
-ça aurait put être envisageable tu sais, mais tu as un service trois pièces de trop selon moi, laisse moi m'occuper de ça et je reconsidérerais ta proposition.

prenant appuis sur ses deux jambes Marley attrapa alors son entre jambes et imitant la posture d'un ancien chanteur danseur bien connus de l'ancien monde il lança une moquerie a son adversaire.
Décidée a en finir rapidement par une belle correction la jeune femme répondie a la provoque en se jetant sur lui.
"exactement ce que j'attendais"
d'un gracieux mouvement circulaire les deux combattant étendirent leur jambes alors simultanément. La grosse godillot de Marley venant frapper le plexus de la jeune femme alors que celle ci envoyait son pied dans un mouvement ascendant qui vint cueillir Marley aux parties sensibles.
Walter toujours témoin de ce combat ne savait pas vraiment ce qui ce passait, les deux adversaires s'etant immobilisés soudainement. puis comme si un coup de vent venait briser cet instant, les deux combatants s'affalèrent au sol en même temps.
après plusieurs secondes durant lesquelles ils reprirent leur souffle Marley reprit la parole.
-C'est bon ? je t'ai dit que j'était désolé pour ta jeep, crois moi que si j'avais eu le choix j'aurais préféré lui rouler dessus a ce paria et éviter tout ce qui c'est passé.
-Ce ne sera bon entre nous que le jour où t'arriveras a me battre.
-je viens de le faire !
-je ne crois pas non, c'est moi qui ai gagnée aux points !
-n'importe quoi...
-Alors vous deux ? vous faites la sieste maintenant ? si vous n'avez rien d'autre a foutre il y'a l'enclos des crocmous a nettoyer, leur merde fait un bon combustible pour le feu du soir.
-Ha merde Jason, laisse nous crever en paix.
-Si seulement vous creviez on aurait plus de bouffe mais c'est pas le cas. Et virn ?
-oui ?
-Laisse RIM tranquille !

s'éloignant vers le bus le jeune mécano se mit a siffler tandis que son petit robot faisait un signe de la main a la jeune femme, avant de repartir en dansant aux cotés de son maître.
avatar
Sheeps
Aventurier
Aventurier

Messages : 81
Date d'inscription : 09/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de Survie

Message par Sheeps le Jeu 14 Sep - 14:18

-Depuis que le monde est partit en vrille j'en ai vus des choses pas net tu vois. mais ces types...
Ils sont arrivés un matin dans leur bus rafistolé de bric et de broc tu vois. déjà quand on voit leur véhicule arborant des cranes de monstres que je ne pensais même pas que ça existait ces trucs tu vois, on ce dit qu'il faut pas leur chercher des noises. Je m'en souviens comme si c’était hier tu vois ?
-qu'est ce que tu raconte Nick ? c’est hier qu'ils sont passés !
-Ouais ! c'est bien ce que je dis ! merde tu vas me laisser raconter mon histoire ? Bon, donc j'en était où déjà ? ha ouais ! Ce devait être un ancien bus scolaire tu vois, ou un truc du genre mais maintenant ça ressemble plus a un monstre mécanique genre franckdestein tu vois.
-Frankenstein Nick ! bordel tu connais pas tes classiques ?

levant un doigt vers le barman l'homme au comptoir se retourne et reprend son histoire.
-donc c’était un monstre de fer et de métal, avec tous ces trophées dessus tu vois, il ressemblait a l'un de ces léviathans des histoires que me racontait mon vieux le soir au coin du feu durant les nuits radioactives de la grande occupation des aliens. Le type qui en est sortit en premier ne payait pas de mine tu vois, avec ses bandages autour du torse, il avait un truc dans le regard qui te faisait savoir qu'il avait vue des choses que tu n'en ferais même pas des cauchemars tu vois, le second devait bien faire dans les trois mètres de hauts tu vois, tout en muscles et testostérone, le genre gros bras parmi les gros durs tu vois le genre ? y'avais avec eux deux nana, le genre bien gaulé tu vois ? mais aussi le genre a te planter une lame dans les cotes en te souriant pendant que t'as le froc sur les chevilles. y'en avait un il avait une jambe de métal qui faisait un sale bruit quand il la traînait derrière lui, et enfin celui qui paraissait être le plus normale du groupe mais même lui il avait dans le regard cette flammes qui te dit "fait gaffe je peux te couper les couilles et te les fourrer dans la gorge pour t'étouffer avec si tu me fait chier". Des durs j'te jure. et là t'as le gros bras et le bandé qui s'avancent vers moi pour tenter de négocier des ressources ! alors moi tu vois j'appel le chef parce que ces trucs moi... c'est pas mon rayon tu vois, je surveille la porte tu vois je bois ma solde je demande rien a personne tu vois ? ils ont dut discuter avec le sergent pendant quoi ? une heure ? j'ai bien crus a un moment que ça allait dégénérer tu vois, mais en fin de compte non. le sergent a organisé deux expéditions parce qu'il parait qu'on a perdus deux groupes dans cette foutue de banlieue, et ces types a eux 6 ils avaient fait mieux que 24 gars a nous tu vois... alors j'te jure ça doit être des durs a cuire... ils nous on ensuite sortit comme ça une grosse quantité d'eau propre ! genre ils avaient trouvés le kilimen des djaro tu vois !
-Putin Nick ! si tu continue a écorcher les noms je vais te demander de régler ton ardoise directe et de foutre le camp de mon rade !
-Ouais ben ton rade il est tellement pourris que y'a que moi qui fait ton chiffre alors tu me vireras pas sinon tu perd ta seul source de revenue ! Bon ! c'est pas possible on peut pas raconter son histoire tranquillement ici ! jte jure ça devient mal famé. tu veux boire un autre coup ? c'est toi qui invite.

d'un geste le poivrot recommanda deux verres au barman qui s’exécuta après avoir vérifier que sa vaisselle ne fuyait pas.
-ouais alors là les types ils ont refait le pleins d'essence et de munitions puis ils sont repartis sur la route. Je te jure, je préfère pas qu'ils reviennent parce que ça c'est bien passé cette fois mais s'ils devaient décider de nous foutre sur la gueule tu peux compter sur moi pour foutre le camp avant qu'ils arrivent !
-et vous avez dit qu'ils ce faisaient appeler comment déjà ?
-les élus je crois ou un truc du genre avec un monstre antique.
-Les élus du léviathan Nick !
-ouais c'est ça. Burp... les élus du lévitant. au fait pourquoi vous posez des questions sur eux déjà ?
-ho pour rien. on manques toujours de bonnes histoires par chez nous.

l'individu ne toucha même pas a son second verre et se leva avant de prendre la porte du bar et de disparaître dans la clarté du jour, si Nick avait un temps soit peut fait attention a cet inconnus peut Etre aurait il remarqué la main rouge dessinée sur le sac a dos de l'inconnu, mais comme le bon poivrot qu'il était il ne s’intéressa qu'au contenu du verre abandonné devant lui.
avatar
Sheeps
Aventurier
Aventurier

Messages : 81
Date d'inscription : 09/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de Survie

Message par Sheeps le Jeu 14 Sep - 15:38

Introduisant la batterie dans l'emplacement qu'il avait prévue a cet effet Jason poussa un petit soupir de soulagement quand le poids de sa prothèse s'envola, soutenue par les servomoteur qu'il avait bricolé sur celle ci.
-ça va ? tu te sent mieux ?
-plus léger en tout cas. Mieux je ne peux encore le dire, il va falloir que j'essais ce petit bijoux pour te répondre.
-bon et alors ? on vas où maintenant ?
-je sais qu'il y'a un bio laboratoire dans le sud de la ville, ce pourrait être intéressant d'aller y jeter un coup d’œil ?
-non, mais pour qui tu te prend ? ce n'est pas a toi de décider où on vas.

Adam c’était relevé vivement a l'idée proposée par Virn et la toisait du regard.
ne répondant a la provocation de l'homme la jeune femme leva une main pour signifier qu'elle se moquait de ce qu'il disait et se rassie en silence.
-Nos réserves médicales ont été bien entamées avec nos dernières rencontres, je suis d'avis pour qu'on aille visiter l’hôpital qui se trouve a seulement deux rues...
Ne terminant pas sa phrase Adam fut interrompus par une explosion proche qui fit vibrer le bus dangereusement.
-Embuscade !
-D'où ça vient ?
-On s'en fou on décale !
-Non ! faut les affronter !
-t'es folle ? et mettre le bus en danger ?

Poussant sans ménagement la jeune femme Adam se rua vers le siège du conducteur et démarra le bus en trombe, le lançant dans une embardée sauvage sur la route en mauvaise état.
-Fatzo ! a notre droite ! attention Adam ils rechargent !
tournant brutalement le volant dans une tentative désespérée pour éviter les tirs explosifs Adam noya le moteur qui cala alors qu'un premier tir passait au dessus d'eux et que le second s'écrasait plus loin.
-Putin redémarre vite !
-t'es marrant ! Jason t'as pas fait ton taf !
-tu rigole ? j'ai revues le moteur il est niquel ! il ne reste que de la carrosserie a refaire ! c'est toi qui te démerde comme un pied !
-haha Jason qui fait une mauvaise blague !
-c'est pas le moment les gars ! tirez sur ces idiots il faut au moins leur faire baisser la tète !

d'un seul geste les membres du groupes se mirent alors a canarder en direction des embusqués.
Malgré leur riposte un tir chanceux vint percuter l’arrière du bus qui fut éventrer dans une explosion de flammes et de bruits.
Walter lâchant alors sa winchester gravit rapidement malgré ses blessures les quelques échelons qui l'amenèrent au poste de tir de la tourelle. dans un grincement de douleur a cause de ses côtes fêlés il réussit a tourner les 6 canons de la gatling dans la direction des deux mutants au premier étage d'un bâtiment et c'est avec une joie sauvage qu'il appuya sur le bouton de tir.
Dans un rugissement démentiel les fut entamèrent leur rotation destructrice crachant une pluie de balles de gros calibres dans la direction de leurs assaillants, surpris au début par la puissance de l'arme Walter réussit a redresser son tir qui vint pulvériser alors l'endroit où se trouvait les deux mutants embusqués.
-Mangez donc ça ! créatures impies ! Voici la récompense qu'on offre aux hérétiques dans votre genre !
Le bus retrouva enfin vie et dans une embardée commença a s'éloigner de la zone dangereuse.
relâchant alors le bouton de tir Walter se rendit compte que le bruit assourdissant de l'arme l'avait momentanément rendue sourd. c'est en sentant la main de Marley lui saisissant le pantalon qu'il revint dans le présent.
-bien joué le prêtre ! t'en a touché au moins un !
-quoi ?
-je disais.. non laisse tomber !

se rendant compte que son compagnon n'entendais pas grand chose le géant leva un pouce pour lui signifier son contentement.
-Ouais t'as vue ça ! ils reviendront pas de si tôt ! hurla l'ancien homme d’église.
-putin Marley, fais lui fermer sa gueule il va nous crever les tympans a force.
-bon alors ? tu crois que c’était toujours une bonne idée de vouloir venir ici ?

nargua Virn.
-écoute ma petite, les autres te font peut être confiance mais pour moi tu reste une inconnue qu'on a ramassés en cours de route. alors tes remarques a deux balles tu te les gardes, retourne aiguiser tes canifs et laisse moi me concentrer.
retenant son poing l'ancienne spetsnaz retourna s'assoire vers l’arrière du bus et suivie le conseil de celui qu'elle avait décidée d’appeler désormais "le gros con".
après quelques détours a cause de véhicules bouchant la route ils arrivèrent enfin devant l’hôpital de Rimouski, engageant alors le véhicule dans le parking souterrain Adam coupa les moteurs une fois a l'abris des menaces extérieures.
-Ok on se sépare vérifiez les environs, virn et marley partez en éclaireur a l’intérieur, Jason tu nous retape le bus.
-ouais t’inquiète pas pour moi, avec ce qu'il y'a ici je trouverais mon bonheur c'est sur ! RIM suis moi, il vas nous falloir un pot d'échappement...

s'éloignant du reste du groupe le jeune meccano partit en discussion avec son petit compagnon métallique faisant la liste des différentes parties nécessaires selon lui a retaper le bus.
la mine renfrognée Virn s'éloigna avec Marley en direction des escaliers menant au bâtiment.
-c'est toujours un gros con comme ça ?
-non, je te rassure il lui arrive d'être pire parfois.

souriant de connivence les deux compagnons allaient pénétrer dans les escaliers quand d'un geste marley arreta la jeune femme. devant eux un corps de parias jonchait le sol, dans une mare de sang qui ne semblait pas vieille.
prévenant alors les autres, les deux éclaireurs commencèrent a monter silencieusement les marches, les sens en alerte toutes lames dehors, rapidement rejoint par Kim qui avait sortie elle aussi son hachoir.
Arrivés au premier palier ils jetèrent un rapide coup d’œil dans les couloirs alentours, l’obscurité environnante ne laissant apercevoir que quelques silhouettes gisant ça et là. soudain un bruit de pas traînants venant d'un couloir sur leur gauche les alertas. c'est alors qu'ils aperçurent un paria vétut d'un tablier de boucher ensanglanté apparaître une longue lame rouillé dans une main. se baissant il attrapa l'un des corps par les cheveux et le traîna dans la pièce d'où il venait. quand les trois compagnons entendirent le bruit saccadé du métal déchirant la chaire ils reprirent doucement leur avance. dans la pièce c'est une vision d'horreur qui leur fut révélée. le paria semblait démembrer tout les corps présents qu'ils soient amis ou ennemis et accrochait les restes des dépouilles sur une série de crochets poisseux de sangs. le sol a l'origine fait de carrelage blanc avait disparue sous la couche de liquide carmin qui le recouvrait. se regardant les uns les autres les trois amis se séparèrent pour tenter d'éliminer le sinistre boucher discrètement. Kim une fois a portée s’élançât d'un bond félin vers le cou du monstre et lui planta sa lame dans la jointure de l’épaule et du cou, mais le monstre ne tomba a terre alors que du sang giclait de la blessure aspergeant les alentour retournant il se lança alors vers Marley sans même un regard pour les deux femmes. recevant la charge du mutant de plein fouet Marley glissa sur la couche de sang et transforma sa chute pour envoyer a l'aide de ses deux jambes le corps de son adversaire par dessus lui. volant jusque dans le couloir le paria percuta le mur en face et se releva comme si de rien n’était.
-mais merde c'est quoi ce mec ?
arrachant alors la lame qui était toujours fichée dans son cou qu'il laissa tomber a terre il s’apprêtait a revenir a la charge lorsque sa tète disparue tout simplement dans une boule de flammes; sa cervelle repeignant le mur. Walter apparut alors dans l'embrasure sa winchester fumant encore de son tir.
-alors ? on fait du travail bâclé ? dit il en souriant, soufflant sur le canon de son arme comme dans un vieux western.
-que ce passe t il la haut ? j'ai entendue une détonation ! vous savez ce que signifie discrétion ?
-rien a signaler Adam t’inquiète c'est juste kim qui ne sait plus tuer un mutant.
-Merde kim ! arête de jouer a faire la tète brûlée !
-je t'emmerde Adam ! si t'es pas content t'as qu'a venir aider au lieu de critiquer.
-ouais j'arrive parce qu'avec vous on vas rameuter tous les mutants du coin ! avant même d'avoir trouver des aspirines.

c'est dans une mauvaise humeur générale que le groupe se dispersa une fois le premier étage visité pour trouver des ressources.
avatar
Sheeps
Aventurier
Aventurier

Messages : 81
Date d'inscription : 09/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de Survie

Message par Sheeps le Mar 19 Sep - 15:07

Intro a venir : si quelqu'un veut m’écrire un texte sur l’état d'esprit de son perso ou un moment flash back je le mettrait ici !

-----

Se dispersant dans la zone en plusieurs groupes Virn et Adam se retrouvèrent alors seul. De l’électricité semblait apparaître dans l'air quand leurs regards se croisaient.
au bout d'un moment Virn n'y tenant plus elle apostropha Adam.
-Pourquoi tu me detestes ?
-Je ne te deteste pas, je me méfie de toi. ça ne fait que quelques jours que tu nous a rejoind et depuis tu fait cavalier seule sans penser aux consequences que tes actes ont pour le groupe. alors je me demande si tu es là pour nous aider ou pour autre chose.
-qu'elles ont été les conséquences de mes actes selon toi ?
-nous avons dut tuer tout un second poste de souverainiste rappelle toi parce que tu étais partie en première, tu as presque émasculée Marley durant un entrainement, tu veux que je continue ? la liste est longue.
-Mais pourtant je vous ai aidé a abattre le kraken, j'ai défendue le bus quand il se faisait attaquer par les parias, j'ai sauvée la vie de Walter deux fois déjà, et celle de Jason aussi... tout cela ne compte pas pour toi ?
-Si bien sur, mais disons que jusqu’à maintenant tu n'as pas encore ma confiance.

s'enflammant alors Virn sortie un kukri de son fourreau.
-Alors c'est ça ? tu veux qu'on se batte ici et maintenant pour régler ce différent ?
-non Adam, je veux juste te montrer une chose.

disparaissant dans l’obscurité aussi soudainement qu'une ombre, Virn lança deux couteaux qui semblèrent venir de nulle part et leur garde vint frapper le torse d’Adam sans le blesser a l'endroit où se trouvait son cœur.
-si j'avais voulue te tuer ou n'importe lequel de votre groupe Adam...
Puis elle réapparue dans le dos d’Adam qui sentit alors la lame froide et coupante du kukri se poser délicatement contre son cou.
-Se serait déjà fait.
lui murmurât elle au creux de l'oreille.
Repoussant la jeune femme d'une bourrade d’épaule Adam sortit son arme et la pointât sur la femme.
-Tu vois c'est exactement ce genre de comportement dont je me méfie ! tu es dangereuse et tu ne t'en rend même pas compte !
alors qu'il reculait pour sortir de la portée des lames de la jeune femme Adam ne remarqua pas qu'il s'approchait d'un ancien comptoir, son pied glissa alors sur une seringue l'envoyant percuter l'ancien comptoir qui semblât s’écraser sous son poids dans un bruit retentissant. Les anciennes machines électroniques se percutants les unes les autres dans un bruit métallique.
-que ce passe t il ? vous vous faites attaquer ?
crachota le talky walky.
-Non, c'est bon, juste un mouvement un peut brusque d’Adam.
Soudain levant les yeux Virn semblat être en alerte.
-Vite relève toi ! ton intervention a dut nous faire repérer on n'est pas encore seuls.
-Attention, bruit au second étage ils arrivent ! mettez vous en embuscade a la sortie des escaliers !

Le premier paria a sortir de la cage d'escalier n'eut pas le temps de faire plusieurs pas qu'il se figeât soudainement, apparut alors la silhouette de Marley avant de disparaître derrière une encadrure aussi rapidement qu'il avait disparue, laissant les deux parties qui composaient le paria se séparer a la taille dans un geyser de sang éclaboussant les murs.
Les parias suivant ayant repérer leur compagnon mort restèrent prudent en arrivant a l’étage. ils échangèrent alors quelques mots incompréhensibles et s'élancèrent alors dans le couloir cherchant une couverture. Le premier fut atteint d'un couteau en pleine gorge alors que le second voyait son crane exploser sous la pression d'une balle de calibre moyen lui perforer le front pour ressortir par l’arrière.
-C'est bon je crois je n'entend plus de bruit.
se rejoignant alors au pied des escaliers Adam et Walter hochèrent la tète rapidement et s'engagèrent doucement en direction de l’étage suivant.
alors qu'ils posaient le pied enfin au second étage ils furent percuter par une masse sombre lancée a pleine vitesse tandis qu'une autre silhouette fermait rapidement les portes coupes feux de l'escalier les séparant alors du reste du groupe.
Adan n'eut le temps de rien voir il fut ceuillit par un violent croché qui l'atteint en pleine tempe l'envoyant alors bouler au sol.
Voir son compagnon ainsi malmené Walter sentit alors son cœur s'enflammer littéralement, c’était comme si les braises de la haine avaient depuis toujours couvés dans son torse, et que quelqu'un venait de verser un litre d'essence dessus, il semblait se consumer d'une colère aussi brûlante que dévorante.
-La mort de chaque hérétique est un service rendu au léviathan ! Hurla t il tandis que d'un mouvement circulaire de son couteau de survie il éventra l'assaillant d’Adam.
-Et l'hérésie doit être accueillie par la haine ! Cracha t il tandis que d'un autre mouvement rapide il égorgeait son adversaire qui tentait encore de retenir ses entrailles qui s'échappaient de son ventre ouvert.
D'un rapide mouvement circulaire il envoya son talon percuter le menton du deuxième paria qui s’apprêtait a le charger dans le dos, l'envoyant bouler contre la porte a double battante.
Sortant un colt, Walter s’avançât de quelques pas en armant le chien de son arme qu'il pointa alors le canon vers le visage du paria qui leva une main dans sa direction pour implorer la pitié.
-La pitié est une faiblesse, et le succès se mesure à l'aune du sang versé : celui de l'ennemi ou le vôtre.
La détonation fut assourdie par les portes coupes feux qui ne laissèrent qu'un éclair percer a travers leurs vitres renforcées sales.
-que ce passe t il la haut ?
-rien. juste un contretemps dérisoire. ça va Adam ? allons vieux frère relève toi.

tendant une main compatissante a l'homme étendue Walter sentait la foi nouvelle en son dieux se renforcer. il sentait qu'il veillait sur lui et ce savoir lui remplissait le cœur d'amour pour lui.
Quand le reste du groupe les rejoignis enfin ils purent alors découvrirent un deuxième étage sans dessus dessous, le meurtre des deux parias ne faisant que renforcer la scène de carnage qui s'offrit a eux. Du sang maculait les murs ainsi que le plafond, le sol semblait couvert d'un tapis carmin tellement il en était recouvert, mais aucun corps a part celui des deux parias mort.
-Jason on est tombé sur un truc ici c'est... je ne sais pas comment décrire ça...
le silence fut la seule réponse qui sortie du talky walky de Kim.
-Jason ? est ce que tu nous reçoit ?
de longues secondes qui semblèrent alors des heures s'écoulèrent avant qu'une voix nasillarde ne s'élève de la radio.
-Bien le bonjour a vous meurtriers.
Un sentiment glacial de terreur submergeât alors le groupe en entier.
-Et si vous descendiez nous rejoindre vos amis et nous ?
En courant dans les escaliers les membres du groupes dévalèrent les quelques étages qui les séparaient du garage dans lequel était garé le bus.
avatar
Sheeps
Aventurier
Aventurier

Messages : 81
Date d'inscription : 09/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de Survie

Message par Sheeps le Mar 19 Sep - 19:27

Le groupe se retrouva en facheuse posture a leur arrivée dans le garage. la situation etait extremement tendue.
Proche du bus se trouvait Jason et Angélique entouraient par un groupe de parias les maintenant en joue. Celui qui devait être le chef s'avançat alors vers eux de sa démarche serpentine.
-Bienvenue sur mes terres peaux roses. Cela fait bien trop longtemps maintenant que vous nous echappez, mais aujourd'hui on vous ratrape enfin.
-Mais qui êtes vous ? Que nous voulez vous ?
-Mon nom est vengeance ou courroux ! mais vous pouvez m’appeler Shen shen. je suis le leader de mon groupe et cela fait maintenant plusieurs jours que vous assassinez sans remord les membres de mon peuple ! que ressentiriez vous si j’abattais l'enfant là tout de suite ?
d'un geste de l'homme l'un des parias leva son arme et posa le canon sur le crane de la jeune fille.
-Non ! hurla Adam qui commençais a s'élancer vers sa fille. Il fut arrêté en plein élan par Marley.
-Ne fait pas le con Adam ! s'ils ne sont pas mort c'est pour une bonne raison n'est ce pas ?
jetant un regard noir a Shen le géant musclé grinçait des dents en le toisant.
riant doucement le parias reprit.
-Hummmm, oui il se trouve que j'attend une chose de vous, un échange en quelque sorte. il se trouve que les groupes que vous avez massacrés étaient en mission pour moi, ils devaient me ramener un document se trouvant dans un batiment. vue que vous les avez tués j'imagine que vous êtes plus qualifiés pour cette mission.
-Et si on refuse ?
levant un poing en l'air le groupe put voir que les autres parias avaient tous levés leur armes vers les deux otages.
-alors ce sera une vie pour une vie. voici mes deux seuls offres. le document ou la vie de vos camarades. Choisissez vite je n'ai pas beaucoup de patience.
-Je vous ramènerais le document. Mais je vous en supplie ne faites pas de mal a ma fille !
-Ha ! en voila un qui n'est pas aussi idiot qu'il en a l'air !
-je vous jure que...

Surgissant des ombres un second groupe de parias vint les encercler les armes a la main.
-que quoi ? tu me jures que quoi ? de rien du tout ! tu es autant un meurtrier que tes petits copains !
décochant un coup de poing dans l'estomac d’Adam le paria repris.
-Si je t'offre cette solution c'est parce que j'ai besoin de toi, mon peuple a besoin de ce document. Sinon je te ferais abattre avec tous les autres sans sommation !
Cherchant dans une poche un morceau de tissus qu'il jeta a terre il reprit alors.
-Je vous donne 4 jours pour trouver ce document qui se trouve dans le bunker sous la mairie. Si passez ce délais vous n'êtes pas au lieu de rendez vous alors j’étranglerais ta fille moi même. et tu la retrouveras pendue a l'un des lampadaires qui peuple cette ville.
alors qu'il tournait le dos au groupe d'un claquement de doigt tous les parias a l'unisson donnèrent un violent coup de crosse a la tète de chaque membres du groupe les assommants aussitôt.
A leur réveil plusieurs d'entre eux avaient les hématomes d'un passage a tabac en règle.
-putin le salop, le salop, le salop !
-calme toi Adam on va la retrouver ta fille.
avatar
Sheeps
Aventurier
Aventurier

Messages : 81
Date d'inscription : 09/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de Survie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum