Panthéon des Héros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Panthéon des Héros

Message par darkman le Jeu 3 Aoû - 0:41

Nous ouvrons ce Panthéon avec l'histoire du célèbre Kuggudi Keuledacié

Quand Darkman joue le barde :

C'est l'histoire du Gobelin nudiste,
Courant la biroute à l'air !
C'est un survivaliste,
Fort, courageux et fier.

Il affronta tous les dangers,
Des mort-vivants au dragon !
Il court sans jamais s'arrêter,
Serrant toujours le fion.

Il traverse marécages et forêts,
Fuyant tous les villages !
Devant une liche il finit par tomber,
Dans un territoire sauvage.

_________________
In dice we trust !
what doesn't kill you, gives you XP
avatar
darkman
Pourfendeur de troll
Pourfendeur de troll

Messages : 529
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 34
Localisation : regarde dans ton placard...

http://ludivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Panthéon des Héros

Message par darkman le Sam 12 Aoû - 0:52

Nouvelle histoire sur deadlands noir :

Je me retrouve encore dans une sale histoire, un terrible meurtre ! Celui d'une jeune fille plutôt jolie et chanteuse qui plus est. J'ai chopé l'info par un contact du nom de Toussaint, un vendeur de grigri créole dans le Vieux Carré, bref je me retrouve à me coltiner deux poulets, un jeune idéaliste plein d'espoir et un autre bien gratiné du genre à se déguiser avec un drap blanc si vous voyer ce que je veux dire.

La scène du crime est une véritable boucherie, il ne reste pas grand chose de cette pauvre gosse. Celui qui a fait ça est un monstre pervers genre qui peut pas lever le clairon si tu vois ce que je veux dire. J'ai essayé de me débarrasser de monsieur raciste mais peine perdu. Comme disait Papy Shane, les trous du cul c'est comme les chinetoc, toujours plus nombreux malgré les pertes.

Les deux badges sont des rigolos, un peu de sang et hop plus personne, plus rapide qu'un courant d'air. Comme quoi plus efficace dans la fuite que dans le boulot. Le Consanguin a trouvé un journeux intime et le must c'est qu'il c'est lire ! Une chose est sur, elle fréquentait un grand ponte de la banque, un cravateux du blaze John Martin.

J'ai envoyé les deux badges faire la parlote à ce Martin, moi je vais aller au Club où elle poussait la chansonnette. J'ai le sentiment que je vais avoir la paix et pouvoir choper les infos qui me mèneront au salop qui a déglinguer cette pauvre gamine.

Le Club est une mine d'informations, le Vieux Georges est un fin renard, il m'a filer un tuyaux en or : Une table et deux vieux fantômes. D'abord il faut parler de Lucy la serveuse, cette femme me fera toujours vibrer, pas du genre à se coucher pour trois dollars non ! Une Dame si tu vois ce que je veux dire. Les deux morts m'ont tenu le crachoir pendant deux bonnes heures et tout ça sans whisky. Le "Joe" est une femme Ouais, une lécheuse de miel qui avait conquit le cœur de notre petit rossignol.

Le Cravateux en pinçait pour le petit oiseau mais il n'avait pas prévu que son argent ne servirai à rien, On le qualifie de Diable véreux ou comme on dit par chez moi un banquier. J'ai dû demander confirmation à Mama Toussaint et croyez moi vous ne me croiriez pas mais c'est bien un Monstre qui a fait le coup. Les deux badgés eux aussi ont eu la frousse de leur vie mais on était tombé d'accord sur un point : on devait descendre ce salopard !

On a réussit à choper cette "Joe" et lui faire cracher le morceau : c'est bien lui qui a dérouillé la pauvre fille. Avec mon vieux collègue on a compris que le seul moyen de rendre justice était de nous en occuper à l'ancienne. La jeune demoiselle est prête à nous aider, le petit bleu lui ne comprend pas encore comment fonctionne cette ville. Nous allons l'amener chez Mama Toussaint et crois moi garçon cela va me coûter cher.

On a attiré le connard dans une vieille église abandonnée, j'ai vu la véritable forme du diable et croyez moi ce n'était pas joli à voir. L'embuscade a réussie et j'ai pu abattre ce fumier.


Cette histoire aurait glacé le sang à n'importe quel roucky de New York mais moi cela m'a fait sentir en vie. Depuis je traque d'autres types de raclures, celles qui se cachent dans les ombres de la Nouvelles Orléans. Si tu lis cette histoire gamin c'est que toi aussi tu connais ces drôles d'histoires qui courent dans le Vieux Carré, toi aussi tu cherches à redresser les tords mais sachent une chose, Le Diable te surveille Gamin.

_________________
In dice we trust !
what doesn't kill you, gives you XP
avatar
darkman
Pourfendeur de troll
Pourfendeur de troll

Messages : 529
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 34
Localisation : regarde dans ton placard...

http://ludivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum