Notes de Campagne

Aller en bas

Notes de Campagne

Message par darkman le Dim 2 Sep - 23:32

Venez vous délecter des histoires de vos héros préférés.

_________________
In dice we trust !
what doesn't kill you, gives you XP
Directeur du POC (Polyèdre Obsessionnel Compulsif)
avatar
darkman
Pourfendeur de troll
Pourfendeur de troll

Messages : 662
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 35
Localisation : regarde dans ton placard...

http://ludivers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notes de Campagne

Message par RipGeekLost le Mer 12 Sep - 19:05


_________________
Ne vous en faites pas, j'ai des pâtes pour votre sel.
avatar
RipGeekLost
Tueur de gobelins
Tueur de gobelins

Messages : 226
Date d'inscription : 14/10/2015

https://vid.me/RipGeekLost

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notes de Campagne

Message par Lyssiar le Mar 16 Oct - 20:17

Nulle n’avait vraiment compris comment ni pourquoi, mais Sébastian avait indiqué au saint père Von Ribendorff la Lucky-Maiden et avait attiré sur le navire et son équipage l’attention des épées de l’inquisition. La tension fut des plus palpables quand la nouvelle arriva au Capitaine Jack qui fit sanctionner le Castillien d’une peine de Murdock pour « soigner » son mal de mer. Mais quand le responsable de l’église arriva, se fut le seigneur Bartholomeo di Lucani qui prit en charge le saint homme et négocia avec lui la clémence a coup de vin et de serment d’obole.  L’affaire close, le groupe put se reconnecté sur les événements à venir au manoir Van Der Bruck.


De retour au manoir du marchand, l’équipé fit la rencontre de la douce et délicate Inga, fille d’Olaf Van Der Bruck, aux mœurs aussi raffinée que son père, ainsi que du fidèle et non moins charmant Maken Gruick, seule véritable porc du manoir qui était garant de vertu dans cette famille. Il fut convenu que le peintre des terres du sud ferait portrait de la demoiselle et du porcin durant un repas où les mains de la jeune Inga ne savaient plus de Liàdan ou de Sébastian qui flatter sous la table. Ainsi donc, après le souper, Liàdan qui s’eut proposé en garante de chasteté du travail de Sébastian, celui-ci et ses deux modèle prirent congé pour la confection de la toile qui s’avéra être comme à l’habitude de l’artiste un chef d’œuvre digne des plus grand. De leur coter Vasco et Esmeralda s’entretinrent avec le maitre de maison de nombre de point logistique pour la livraison du lendemain. Quand le soir arriva, Sébastian bien déçut dut rejoindre ses appartement seul, ces dames ayant décidée de continué leur soirée entre elle a étudier les nœuds, mais la dame Inga envoya trois de ses meilleurs servante soulager le pauvre homme de ses frustration. De leur côté Vasco et Esmeralda se quittèrent, cette dernière ayant un travail à accomplir au près du seigneur Olaf Van Der Bruck.


Au petit matin tous se retrouvèrent plus ou moins reposé de leur soirée, avec quelque séquelle plus ou moins anticipée et après un bon repas ils furent repartis pour la ville et le bijoutier où la commande de Van Der Bruck les attendait. Sur le chemin de l’aller tout se passa tranquillement, ainsi que lors de la prise en charge de la commande chez le marchand. Mais sur la route du retour, alors que plié sous la charge la carriole du groupe, quelque malandrins malchanceux voulurent s’en prendre au chargement. Il ne fallu qu’un battement de cils à Vasco, Sébastian et Liàdan pour les neutralisaient, non sans qu’avant la douce Esmeralda eut commencé à s’inquiétée. Après cette légère altercation, l’équipe repris route vers le manoir. Une fois arrivé, ils furent tous convié a se préparé aux festivités qu’aller donner le marchand pour célébré sa nouvelle acquisition. Chacun partit se préparé a sa façon, avec plus ou moins de succès au demeurant.


Le soir venu, le neveu d’Olaf se présenta et comme convenu Esmeralda devint sa compagnie du soir. Très vite la demoiselle appris que le fière Nikolas était bien plus lucide que de raison à l’égard de son oncle et de sa cousine. Au même moment un bien curieux invité arriva, le Jarl Magnus Jarllgvarson Afarlfug, un chez de guerre Vesten aux coutumes bien éloigner des gentils hommes et des courtisanes Venderla qu’était le reste de l’assistance. Très vite Liàdan et le Vesten sympathisèrent au tour de quelque chopine, mais quand celui-ci se mit à jeter des invités par-dessus les balcons, Sébastian eut la glorieuse idée de le défier. S’en suivit un bien étrange duel à la mode Vesten que le pauvre Castillien ne pouvait gagner, bien qu’il eut essayé. Mais malgré sa défaite dans le duel, il avait gagné le respect de Magnus qui décida de l’emporté avec lui pour une folle soirée que le peintre à encore peine à entièrement retracé.


Au petit matin c’est puant l’alcool et le sexe, le visage béat et la chemise ensanglanté que Sébastian retrouva ses compagnons au manoir Van Der Bruck. Un rapide examen de santé fait par Liàdan permis a celle-ci de très vite constater que la soirée de Sébastian lui avait laissé un souvenir éternel en la présence de nombreux tatouage prenant la forme de rune enchantée, signe de son appartenance tout récente aux maraudeurs connus sous le nom de Frère de la Brume. Mais les mauvaise nouvelles pour le peintre n’était qu’à leur début car comme il eut était convenu avec le saint père Von Ribendorff, tout l’équipage devait se rendre à la messe dominicale et le Senior Castellianos devait donner exemple de contrition pour tout ses actes conscient ou non et fut a deux reprise cible de tous les regards quand il donna l’obole par de fois. Mais un malheur n’arrivant jamais seul et que dans les lois de l’univers la règle de trois est la plus sacrée, quand la messe fut finit, l’équipé ne put quitter l’église le père Amadeo ayant à leur parlé.


L’entretien avec le père inquisiteur fut rapide et assez simple, il apprit à l’équipé qu’Olaf Van Der Bruck était suspecter d’avoir volé un joyau signe e paissance et de richesse au nez et à la barbe de tous, que l’enquête sur ce vol débuterait en Avalon et donna le nom d’un contact, Jonas, ainsi que le mot de passe à lui donner : « Sous la croix, nous forgeons les ombres ». Quand il apparut à tous qu’ils ne pouvaient refuser cette mission au nom de l’église, le père Amadeo leur donna la missive pour les gardes cléricale et le droit de retrouvé le Lucky-Maiden. C’est ainsi que le navire du Capitaine Lucky Jack reprit les flots vers la terre des mystères qu’est Avalon. Le voyage fut paisible et en dehors de quelque accord tenu secret par la décence, rien de spéciale ne marqua les trois semaines de navigation.
avatar
Lyssiar
Aventurier
Aventurier

Messages : 54
Date d'inscription : 22/11/2017
Age : 29
Localisation : Equestria

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notes de Campagne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum